Pétrole : le dernier rapport de l'AIE provoque un nouveau repli des cours - Maghreb Emergent

Pétrole : le dernier rapport de l’AIE provoque un nouveau repli des cours

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Les prix du pétrole ont une nouvelle fois enregistré une baisse en fin de semaine, après avoir repris du poil de la bête avec des gains équivalant à 2% pour les deux références de brut.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé sur une fausse note et affiche en ce samedi 14 août un prix de 70.24 dollars (10h15GMAT), soit une baisse de 1,50%. Quant au baril de West Texas Intermédiate, il s’est déprécié de 1,53% et a atteint un prix de 68.03 dollars, à l’heure de référence.

Et pour cause, l’Agence internationale de l’Energie (AIE) a revu, jeudi dernier, à la baisse ses prévisions de la demande pétrolière mondiale pour cette année en raison de la progression de la pandémie, car certaines zones de consommation sont en ce moment durement touchées par la propagation du variant Delta, notamment en Asie.

Ainsi, le pic de la crise sanitaire n’est toujours pas en vue au Japon où près de 18.900 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés jeudi dans le pays, un record.

D’autre part, la production des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l’accord OPEP+ reste contenue, repartant doucement, trop d’ailleurs pour les États-Unis.

L’administration Biden, rappelons le, a appelé mercredi le cartel à davantage d’action pour que les prix de l’énergie restent « abordables et fiables ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter