Pétrole : les caprices Emiratis et le variant Delta tirent les prix vers le bas - Maghreb Emergent

Pétrole : les caprices Emiratis et le variant Delta tirent les prix vers le bas

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Après deux séances de perte et une reprise timide en fin de semaine dernière, les cours du pétrole repartent en baisse ce samedi 17 avril 2021. Sur la semaine, le Brent et le WTI abandonnent respectivement 2,86% et 3,96%.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre affiche 73.14 dollars (14HGMT), en baisse de -0,45% par rapport à l’ouverture. De son côté, le baril West Texas (WTI) coûte 71.46 dollars à l’heure de référence, en baisse de -0.27%.

En attendant qu’une certaine stabilité des cours soit de nouveau d’actualité, les analyses des experts se penchent sur l’incertitude des marchés, marquée par le statut-quo quant aux négociations Opep+ versus Emirats Arabes Unis (EAU). La grosse question pour les investisseurs est de savoir si les discussions entre l’Arabie Saoudite et les EAU ont déboucher sur davantage de pétrole immédiatement ou non.

« Les dernières nouvelles suggèrent que les discussions vont dans la bonne direction pour l’unité de l’OPEP et dans la mauvaise direction pour les prix », prévient Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Un accord pourrait en effet « ouvrir la voie à une augmentation de la production quotidienne des membres de l’OPEP+ », complète Ricardo Evangelista, d’Activtrades.

Le variant Delta complique les choses

Les contaminations qui se propagent mondialement à travers le variant Delta envoient un signal négatif envers les marchés, qui ne peuvent s’empêcher de s’interroger sur l’évolution de la demande au fur à mesure que les chiffres et les bilans liés à la pandémie prennent de l’ampleur.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter