Pétrole - L'Iran opposera son véto à toute décision de l'OPEP et de ses alliés visant à porter atteinte à ses intérêts - Maghreb Emergent

Pétrole – L’Iran opposera son véto à toute décision de l’OPEP et de ses alliés visant à porter atteinte à ses intérêts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

 

L’Iran a promis, jeudi, d’opposer son veto à toute décision de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés non membres visant à porter atteinte aux intérêts de l’Iran.

Selon IRNA, l’agence de presse officielle, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a déclaré que toute décision anti-iranienne prise lors de la prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays OPEP et non OPEP (JMMC) « manquerait de légalité » car elle ne peut pas faire autorité en matière d’approvisionnement du marché par les pays OPEP.

La réunion du JMMC se tiendra à Alger le 23 septembre, mais le ministre iranien a dit qu’il ne participerait pas à l’événement.

Les décisions ne sont contraignantes que si elles sont prises par l’ensemble des États membres de l’OPEP, a dit M. Zanganeh, ajoutant qu’il « bloquera toute décision constituant une menace pour l’Iran. »

Il a indirectement critiqué l’Arabie saoudite qui a promis de compenser la demande du marché dès que les États-Unis imposeront des sanctions contre le pétrole iranien à partir du 4 novembre.

M. Zanganeh a dit que l’accord conclu en 2016 entre les États membres de l’OPEP et les producteurs alliés non membres de l’OPEP, principalement la Russie, pour réduire la production de pétrole brut « est en lambeaux. »

« En réalité, l’accord n’existe plus. C’est fini (…) Dans un premier temps, la Russie a réduit sa production de 300 000 barils par jour mais les a ensuite rajoutés. (…) L’accord n’existe plus en réalité, » aurait-il déclaré, selon PressTV.

(Xinhua)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter