Qualifiée de « promoteur du terrorisme »,  la Russie réagit

Qualifiée de « promoteur du terrorisme »,  la Russie réagit

En réaction à la décision du Parlement européen de classer la Russie comme « Etat promoteur du terrorisme », le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré : « seuls les médecins peuvent commenter cette décision et  vérifier l’état de santé de ceux qui ont pris cette décision, moi je ne suis pas médecin. »

Un peu plus tôt, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova  a traité  le Parlement européen de « promoteur  de la stupidité », en  commentant la décision de désigner la Russie comme un « État promoteur  du terrorisme. »

La veille, le parlement européen a adopté une résolution non encore légiférée, de reconnaître la Russie, comme « Etat Promoteur du terrorisme » suite aux attaques militaires commises contre l’Ukraine.

Pour rappel, le 24 février 2022, la Russie a lancé une attaque militaire en Ukraine, ce qui a suscité un rejet international suivi de sévères sanctions économiques contre Moscou, qui conditionne l’arrêt de ces attaques, à l’abandon par Kiev d’adhérer à l’OTAN. Ce que qualifie l’Ukraine « d’ingérence » dans sa souveraineté.