Représailles contre le journaliste marocain Omar Radi de retour d’Alger - Maghreb Emergent

Représailles contre le journaliste marocain Omar Radi de retour d’Alger

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le journaliste marocain a participé au panel maghrébin « le journalisme d’investigation par ceux qui le pratiquent » à Alger samedi dernier. La police a exhumé une affaire de 9 mois à son retour au Maroc.

Omar Radi, journaliste indépendant connu au Maroc notamment pour ses enquêtes économiques et sa couverture du Hirak va être présenté ce jeudi après midi au parquet de Casablanca par la BMPJ (police judiciaire).

Officiellement, Omar Radi été entendu une première fois par la BMPJ il y a 9 mois suite à un tweet jugé offensant par les magistrats (lourdes peines contre les habitants du RIF en mouvement).  

La relance de cette « affaire » laissée en suspens durant toute l’année 2019 a de sérieuses raisons d’être liée au récent séjour de 48 h de Omar Radi à Alger ou il était invité à la 3e cérémonie de remise du prix Ali Boudoukha du meilleur article d’investigation décerné par Maghreb Emergent.

Omar Radi est intervenu dans un panel  maghrébin sur les investigations de presse au Maroc et a accordé un entretien sur la rente immobilière au Maroc et plus généralement les relations entre le pouvoir le business dans son pays. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter