Résiliation du contrat avec la compagnie britannique : Sonatrach s’explique - Maghreb Emergent
528 Vues

Résiliation du contrat avec la compagnie britannique : Sonatrach s’explique

Sonatrach
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a réagi ce jeudi dans un communiqué, au sujet de la résiliation de son contrat avec la compagnie britannique Sunny Hill Energy, qui active en Algérie à travers sa filiale Petroceltic. Sonatrach a expliqué que cette résiliation a été conclue « dans le respect des clauses qui lui reconnaissent ».

« Sonatrach a procédé en date du 12 avril 2021 à la résiliation du contrat pour la recherche et l’exploitation d’hydrocarbures sur le périmètre Isarène (blocs 228 et 229a), conclu le 26 septembre 2004 avec la société Petroceltic International PLC, sous l’égide de la loi n 86-14 du 19 Août 1986, modifiée et complétée, relative aux activités de prospection, de recherche, d’exploitation et de transport par canalisation des hydrocarbures », a précisé la même source.

La compagnie nationale a procédé à cette résiliation dans le respect du contrat et notamment des clauses qui lui reconnaissent ce droit, ajoute le communiqué, tout en soulignant que « Sonatrach a exercé ce droit après avoir vainement demandé à Petroceltic de se conformer à ses obligations contractuelles ».

En vertu de la notification de résiliation, un délai est accordé à Petroceltic pour opérer le transfert des opérations pétrolières à Sonatrach, a fait savoir encore la compagnie nationale.

« Petroceltic dont le taux de participation était de l’ordre de 75% à la signature du contrat, a réduit sensiblement sa participation par deux cessions successives de ses droits et obligations formalisées par des avenants. A la date de résiliation, ce taux était de 38,25% », a relevé en outre la même source.

Approuvé en 2012, le plan de développement de ce périmètre prévoit sa mise en service en 2017 avec un niveau de production de 10 millions m3 par jour de gaz, 17 milles barils par jour des GPL et 11,5 milles barils par jour de Condensat.

A cet effet, Sonatrach a assuré qu’elle compte poursuivre les efforts de développement de ce projet dans l’objectif d’une mise en production de ce gisement en novembre 2022.

Rappelons que la compagnie britannique avait indiqué jeudi, dans un communiqué publié sur son site officiel, que « Sonatrach n’a offert aucune compensation au titre de leur saisie des intérêts,(…) et la compagnie entend poursuivre tous les recours juridiques pour l’indemniser pour la perte de ses intérêts que Sunny Hill Energy évalue bien au-delà de 1 milliard de dollars »

Mise à jour de la liste des importateurs

Mise à jour de la liste des importateurs

Le Centre national du registre de commerce (CNRC) procède à la mise à jour de la liste des opérateurs économiques…
Une campagne de sensibilisation sur les demandes de congé de maternité en ligne

Une campagne de sensibilisation sur les demandes de congé de maternité en ligne

L’Agence de la Caisse nationale des Assurances sociales des Travailleurs salariés (CNAS) d’Alger a lancé, du 4 mai au 1…
Automobile : Renault arbore un nouveau logo

Automobile : Renault arbore un nouveau logo

A la faveur d’une conférence qu’il a animé sur le web, Luca de Meo et l’équipe Renault ont présenté ce…