Slim Othmani souhaite un « Mazafran » du patronat « divisé » par les égos

Slim Othmani souhaite un « Mazafran » du patronat « divisé » par les égos

Le président de CARE était sur le plateau du CEE de Radio M. Pas de langue de bois, comme d’habitude.

Les chefs d’entreprise se mettent enfin en configuration de s’exprimer sur la conjoncture économique. Les constats sont les mêmes. La possibilité de peser sur les politiques publiques dans le sens de la relance de l’activité demeure cependant faible. Les raisons sont nombreuses. La division des organisations patronales en serait une. Slim Othmani a des idées précises sur le sujet.

Extrait du CEE.