Sonatrach investira 91 milliards DA pour la prévention, la sécurité et la protection de l'environnement - Maghreb Emergent
21 Vues

Sonatrach investira 91 milliards DA pour la prévention, la sécurité et la protection de l’environnement

Algérie Energie Youcef Yousfi
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Algérie Energie Youcef Yousfi

 

Le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, a annoncé jeudi à Alger que le groupe Sonatrach investira 91 milliards de DA à moyen terme dans la prévention, la sécurité et la protection de l’environnement.

« Le groupe Sonatrach investira 91 milliards de DA dans la prévention, la sécurité et la protection de l’environnement et 120 millions de DA dans le traitement des déchets industriels, des déchets liquides et les détritus de forages », a fait savoir le ministre lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales. A une question sur les mesures prises par son secteur pour le réaménagement des régions polluées à Ouargla en raison des activités de forage et d’extraction du pétrole, M. Yousfi a souligné que la « protection de l’environnement demeurera parmi les priorités du ministère de l’Energie ». La loi sur les hydrocarbures 05/07, amendée en 2013 prévoit des règles de protection de l’environnement dans le domaine des hydrocarbures, a-t-il rappelé, ajoutant que ces règles doivent être appliquées dans les domaines de la santé, la sécurité industrielle et la prévention des grands risques.

L’Autorité de régulation des hydrocarbures, a-t-il ajouté, suit de près les études d’impact sur l’environnement et oblige les compagnies activant dans ce secteur à prendre les mesures préventives et de veiller à la gestion des risques environnementaux liés aux activités de forage. Un nouveau projet sera lancé prochainement par Sonatrach dans le domaine de la protection de l’environnement en vue de prendre en charge le problème des puits non productifs, a révélé le ministre.

COMENA

Par ailleurs, M. Yousfi a rappelé la signature du statut des travailleurs des centres de recherches nucléaires par le président de la République en juin dernier, ce qui permettra aux travailleurs de bénéficier de plusieurs avantages à même de les aider à accomplir pleinement leurs missions. L’intervention du ministre fait suite aux questions d’un député sur le retard accusé dans la mise en oeuvre du statut des travailleurs du centre de recherches nucléaires de Birine (Djelfa). M. Yousfi a précisé que les travailleurs des centres de recherches nucléaires n’avaient pas de statut mais se referaient à la loi de 1986 du haut commissariat de la recherche.

Selon le ministre, le département ministériel de l’Energie et le Commissariat pour l’énergie atomique (Comena) ont pris en 2006 des mesures pour améliorer la situation des travailleurs qui entravait le bon fonctionnement des centres de recherches nucléaires, précisant qu’en 2008, les salaires des travailleurs avaient été revus à la hausse. Il a en outre précisé que le nouveau statut répondait aux normes actuelles de gestion des ressources humaines.

 

Oléiculture : 45 conseillers formés par le programme PASA

Oléiculture : 45 conseillers formés par le programme PASA

45 conseillers en oléiculture et en oléifaction, du pôle Soummam, issus des wilayas de Béjaia, Bouira et Tizi Ouzou ont…
Pour une remise en question de la gestion du parc scolaire et universitaire (Mourad Goumiri)

Pour une remise en question de la gestion du parc scolaire et universitaire (Mourad Goumiri)

Par Mourad Goumiri, Professeur associé Qui a idée de l’ampleur qualitative et quantitative des parcs scolaires et universitaires de notre…
Variant Covid-19 en Algérie : l’institut pasteur n’a pas encore remis son rapport

Variant Covid-19 en Algérie : l’institut pasteur n’a pas encore remis son rapport

Le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar, a révélé ce jeudi 25 février, concernant la détection…