Sonelgaz désigné à la tête du Comité Maghrébin de l'électricité (COMELEC) - Maghreb Emergent
119 Vues

Sonelgaz désigné à la tête du Comité Maghrébin de l’électricité (COMELEC)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Le groupe Sonelgaz a été désigné ce mardi 23 février, pour présider le Comité Maghrébin de l’électricité (COMELEC), pour une période de trois ans (2021-2023), a indiqué un communiqué de l’entreprise publique.

Cette désignation a été approuvée lors de la réunion du comité, qui a lieu  grâce à la technologie de la vidéo-téléconférence, avec la participation des membres du comité des compagnies d’électricité en Libye, au Maroc, en Tunisie, en Mauritanie et en Algérie, a précisé la même source.

« Le P-DG du groupe Sonelgaz, M. Chaher Bolkhras, qui a été nommé président de la COMELEC, a évoqué, lors de son intervention, un ensemble de suggestions et d’observations constructives qui, dans leur intégralité, visent à traduire la volonté de l’Algérie, représentée par le complexe de Sonelgaz, de renforcer la coopération et de renforcer les échanges dans le domaine de l’énergie électrique au niveau du marché maghrébin », rapporte le communiqué.

« Au début de son intervention, le nouveau président de la Commission de l’électricité du Maghreb a souligné la nécessité d’accélérer l’élaboration de toutes les dispositions nécessaires à la réalisation du projet de construction d’un marché de l’électricité au Maghreb, qui selon lui est la base de la formation et création de ce comité régional.

Dans ce contexte, M. Boulkhras a exprimé sa satisfaction de la coopération des pays de la COMELEC dans le domaine de l’électricité, soulignant les progrès impressionnants et solides dans le domaine de la coopération entre nos pays du Maghreb. A cet égard, a-t-il dit, « les réseaux électriques de nos entreprises maghrébines sont interconnectés et disposent d’une infrastructure solide qui offre une opportunité d’augmenter les échanges d’électricité » », lit-on sur le document du groupe Sonelgaz.

Un projet de construction d’un marché de l’électricité au Maghreb

M. Boulkhars a souligné que la question de l’électricité au Maghreb se concrétise principalement autour d’un projet de construction d’un marché de l’électricité au Maghreb, tout en adoptant les dernières technologies dans ce domaine.

Dans un contexte connexe, le même orateur a souligné la nécessité de former des blocs économiques régionaux, expliquant que le secteur de l’énergie offre une excellente opportunité de parvenir à une intégration sectorielle, qui représenterait un axe clé pour l’intégration de l’ensemble de l’économie maghrébine.

Pour le PDG de Sonelgaz, l’intégration au Maghreb est le meilleur moyen de résoudre les problèmes qui affligent la région, en particulier le chômage des jeunes et les problèmes de sécurité. « Il est temps pour le Grand Maghreb de réfléchir à une politique commune et responsable visant à trouver des solutions régionales à tous les dilemmes liés à l’énergie », a-t-il souligné.

Cela permet, selon lui, au Maghreb de devenir un acteur de premier plan de la région euro-méditerranéenne et de profiter de sa position géographique pour fournir à l’Europe une énergie propre.

Le 8ème colloque général de COMELEC en mai 2021

Il est à noter que l’Algérie a proposé d’accueillir les activités de la réunion du comité de direction du huitième colloque général de comilac en mai 2021, ainsi que l’organisation du salon de l’énergie électrique. C’était après qu’il ait été reporté en raison de la crise de la pandémie de Covid-19, et M. Boulkharras a également suggéré que la prochaine réunion du comité soit organisée en Libye, ce qui a été approuvé par tous les membres.

Pour rappel, la COMELEC a été créée en 1974 par décision des sociétés publiques d’électricité des trois pays (Algérie, Tunisie, Maroc), l’Office national de l’électricité (ONE), la Société nationale d’électricité et de gaz (SONELGAZ), et la Société tunisienne d’électricité et Société du gaz (STEG), pour créer la Commission de l’électricité du Maghreb (COMELEC). Il a été rejoint par SONELEC (Mauritanie) en 1975 et GECOL (Libye) en 1989.

Algérie: ouverture du partenariat aux investisseurs privés dans les projets culturels

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a souligné, samedi à Oran, que son département ministériel ouvre…

Mauritanie: célébration de la journée nationale de lutte contre les pratiques esclavagistes

Les activités commémoratives de la journée nationale de lutte contre les pratiques esclavagistes ont été lancées, samedi à Zouerate, sous…

Irak: le pape François à Mossoul, ancien bastion de l'Etat islamique

Le pape François est arrivé dimanche à Mossoul, ville du nord de l’Irak qui fut l’un des bastions de l’Etat…