Startups : un algérien primé dans le cadre du programme "Emerging Mediterranean"

Startups : un algérien primé dans le cadre du programme "Emerging Mediterranean"

Le co-fondateur de la startup algérienne YSA MED TECH, M. Mourad M. Benosmane, a été lauréat du programme d’accélération d’Emerging Mediterranean, destiné aux startups à forts impacts sociaux et environnementaux sur l’axe Euro-Med-Afrique.

Cette startup est parmi les cinq (5) gagnants des dix (10) finalistes de ce programme sélectionnés à l’issue d’un appel à candidatures auquel ont participé 227 startups de l’Algérie, Tunisie, Mauritanie, Maroc et Lybie. Les lauréats bénéficieront d’une bourse d’amorçage de 7 000 euros et d’un accompagnement via l’intégration au Social & Inclusive Business Camp (SIBC) ainsi que plusieurs autres avantages.

Destiné aux startups à forts impacts sociaux et environnementaux, le programme est conçu pour augmenter la résilience sociétale et l’impact de la Tech For Good sur l’axe Euro-Med-Afrique en faisant émerger des champions méditerranéens de demain.

Avec 51 candidatures autour des thématiques : E-santé, l’AgriTech, le Climat, la Mobilité, l’Entrepreneuriat féminin, la Résilience territoriale et l’Inclusion sociale et financière, l’Algérie a était la 2eme plus importante participation à ce programme dont la CAPC est partenaire.

L’annonce des lauréats a été faite à l’occasion du Sommet digital Emerging Mediterranean, organisé le 14 décembre à Marseille, auquel a pris part en visioconférence, le président de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC), Mohamed Sami Agli.

Intervenant dans la plénière intitulée « Financer la Tech For Good en Méditerranée : quels enjeux et perspectives à l’horizon 2030 ? Comment transformer le regard des investisseurs, pour sécuriser demain un pipeline durable de pépites à impacts entre les 2 Rives de la Méditerranée ?», Agli a mis l’accent sur « l’indispensabilité de structurer l’écosystème. Cela doit passer par une réflexion autour du capital risque, de la législation relative au développement des start-ups et de la valorisation de l’innovation ».