TangerMed: la filière automobile poursuit son élan - Maghreb Emergent

TangerMed: la filière automobile poursuit son élan

Facebook
Twitter

La filière des équipementiers automobiles connaît une intégration croissante dans son ensemble régional ainsi que l’extension des marchés de l’export de pièces vers les différents constructeurs automobile, avec à ce jour 75 entreprises en activité, près de 30.000 emplois et un chiffre d’affaires à l’export de 1.600 millions d’euros en 2013.

 

 

Tanger Free Zone (TFZ), l’aménageur-développeur-gestionnaire de la Plateforme Industrielle Tanger Med, a organisé du 23 au 25 avril le 1er salon de la sous-traitance, en collaboration avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA).

Cet évènement a réuni 4.500 visiteurs et près de 150 entreprises internationales et marocaines, couvrant plusieurs métiers. Objectif : améliorer la performance de la filière dans son ensemble à travers le rapprochement entre les donneurs d’ordre, essentiellement les équipementiers automobiles, des entreprises de sous-traitance marocaines ou internationales dans le domaine de la maintenance, de l’équipement d’usine, de l’ingénierie ou encore l’emballage. « En confrontant nos besoins, nous nous sommes aperçus qu’il y avait un besoin de 400 millions d’euros d’achats en matière de sous-traitance par an au Maroc. Notre but est donc d’enrichir l’offre locale, qu’elle soit le fait d’entreprises marocaines ou internationales, pour renforcer la place de notre pays sur la carte industrielle de la Méditerranée», a déclaré à Usine Nouvelle Tajeddine Bennis, vice-président de l’AMICA co-organistatrice du salon.

 

 

Tanger Med : 30 000 emplois en 2013

 

La filière automobile au sein de TFZ poursuit son élan et consolide son socle de développement avec de nouvelles installations, l’avènement de nouveaux métiers confortant davantage la portée régionale de la Plateforme Industrielle Tanger Med. Dans un communiqué, TFZ a indiqué que la filière des équipementiers automobiles connaît une intégration croissante dans son ensemble régional ainsi que l’extension des marchés de l’export de pièces vers les différents constructeurs automobile, avec à ce jour 75 entreprises en activité, près de 30.000 emplois et un chiffre d’affaires à l’export de 1.600 millions d’euros en 2013.

Cette même année a confirmé la solidité de ce développement avec 15 nouveaux projets pour des investissements privés de l’ordre de quelque 88 millions d’euros. Il y a eu également la création de nouveaux métiers tels que la fabrication de pastilles de frein, les systèmes d’isolation, les systèmes embarqués ainsi que la conception de pièces.

 

500 entreprises en activité sur de 1.200 ha

 

Pour ce qui est des développements récents, on a enregistré l’installation de trois nouveaux industriels au sein de Tanger Automotive City, qui enregistre, depuis son lancement durant le dernier trimestre 2013, des investissements privés dépassant désormais 111 millions d’euros.

Par ailleurs, il y a eu le renforcement du pôle formation et compétences pour les industriels par la mise en place au sein de l’Institut spécialisé de technologie appliquée (ISTA) de nouvelles formations sur le volet du composite pour la filière aéronautique ainsi que la mécatronique pour la filière automobile. TFZ développe des zones d’activités industrielles et logistiques et en s’appuyant sur une offre infrastructurelle de premier plan, une réserve foncière importante et un tissu industriel solidement implanté. Ce pôle régional, qui s’articule autour de filières prépondérantes comme l’automobile, l’aéronautique et les services, compte plus de 500 entreprises en activité sur une assiette foncière de 1200 Ha.

Le trafic de conteneurs s’est établi, à la fin du premier trimestre 2014, à 735. 000 EVP (Equivalent Vingt Pieds), soit une progression de 5% par rapport dernier trimestre 2013, et une progression de 30% par rapport au premier trimestre 2013. De nouvelles connexions maritimes ont été mises en service ce 1er trimestre reliant davantage le port Tanger Med au reste du monde, notamment à Djibouti (Djibouti), Port Gentil (Gabon), MIT (Panama) et La Guaira (Brésil).

Facebook
Twitter