Tourisme: Les professionnels marocains inquiets, les européens évitent les pays arabes - Maghreb Emergent

Tourisme: Les professionnels marocains inquiets, les européens évitent les pays arabes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Les professionnels du tourisme au Maroc sont inquiets: le secteur affiche depuis une année de mauvais résultats sur le sillage des attentats terroristes en Tunisie et en France. Les touristes européens boudent le pays.

 

Réunis en fin de semaine à Marrakech lors du second forum national de la Confédération national du Tourisme (CNT), les professionnels du secteur au Maroc affichent leur désarroi devant une baisse inquiétante des arrivées de touristes des marchés traditionnels européens. La CNT, qui a tenu son deuxième forum autour du thème «Quelles associations professionnelles du tourisme, quel rôle, quelles missions et quels moyens ?»est inquiète. Le président de la CNT, Abdellatif Kabbaj, n’a pas caché son désarroi devant la baisse de l’activité, et du manque de soutien deu gouvernement. Le président de l’Observatoire marocain du tourisme, Said Mouhid, et du vice-président de la CNT, Fouzi Zemrani s’accordent à dire que  »le secteur est confronté plus que jamais à de nombreuses problématiques, que les résultats ne reflètent aucunement le grand potentiel dont dispose le pays et que les statistiques des dix premiers mois de 2015 traduisent ce sentiment de frustration. »

En présentant les chiffres à fin octobre dernier, Mouhib est allé même jusqu’à reconnaître «une véritable hémorragie» sur certains marchés, notamment celui français, qui  »représente un tiers de notre fréquentation ».  »Depuis le début de l’année, le Maroc souffre d’une désaffection des touristes français dont les réservations ont accusé un net recul, a-t-il noté. D’où la perte de plus d’un million de nuitées, ce qui est une fatalité nécessitant le déclenchement d’urgence d’un signal d’alarme. »

 

 

 

Chiffres inquiétants

 

 

Au premier semestre 2015, les arrivées touristiques à destination du Maroc se sont établies à hauteur de 4,3 millions de personnes, en baisse de 2,9% en une année, du fait du recul de 8,2%  des arrivées en provenance de France sur la même période. Selon une note de conjoncture du mois d’août publiée par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF, Ministère de l’Économie et des Finances), le repli du volume des arrivées des touristes français participe à lui seul de 97,3% de la baisse du volume global des arrivées touristiques.Fatalement, les recettes ont chuté de 6,8%, contre +4,9% à fin juin 2014, pour s’établir autour de 24,3 milliards de DHS. Elles sont pourtant en décélération, puisque qu’à fin juillet, les recettes se sont établies à hauteur de 30,3 milliards DHS, soit une baisse de 3,1% seulement. Selon le président de la CNT, la destination Maroc, est impactée par l’émergence du terrorisme au Maghreb et dans les pays arabes. 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter