Tunisie : une conjoncture économique contradictoire pour le début de l'année, selon le FMI - Maghreb Emergent

Tunisie : une conjoncture économique contradictoire pour le début de l’année, selon le FMI

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

« Des tendances contradictoires ne cessent de démarquer l’économie tunisienne pour le début de l’année 2018 : croissance accélérée par une bonne saison agricole ».

 

Pour le début de l’année 2018, une situation contradictoire marque la conjoncture économique tunisienne avec une croissance relancée par une bonne saison agricole et dopée par des exportations et des investissements au vert, même si la stabilité macroéconomique du pays reste menacée, a commenté vendredi une mission du Fonds monétaire international (FMI) qui vient d’achever une visite.

« Des tendances contradictoires ne cessent de démarquer l’économie tunisienne pour le début de l’année 2018 : croissance accélérée par une bonne saison agricole », souligne le FMI. En revanche, « l’inflation a augmenté à 7,6% en mars, des réserves en devises (sont) encore au-dessous de 90 jours d’importation » et les dettes publique et extérieure sont respectivement de 71% et 80%, selon un communiqué de cette mission.

L’objectif de celle-ci est de chercher, avec les dirigeants tunisiens, les moyens de développer les indicateurs stratégiques de l’économie tunisienne dans le cadre d’un plan économique élaboré par le gouvernement avec l’appui du FMI sur quatre ans.

Pour parvenir à redresser le déficit budgétaire tunisien, le FMI propose la réduction des subventions énergétiques « injustes » via une augmentation des prix de l’énergie en adéquation avec les cours internationaux du pétrole.

Quant au système de sécurité sociale, la mission de cette institution financière mondiale sollicite un relèvement de l’âge de la retraite en Tunisie, ainsi que des réformes supplémentaires dans ce domaine.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter