Yousfi fait la promotion du climat des affaires algérien auprès des opérateurs jordaniens

Yousfi fait la promotion du climat des affaires algérien auprès des opérateurs jordaniens

Les quelques opérateurs économiques jordaniens ont soulevé la nécessité de redynamiser l’accord mixte de libre-échange, signé en 1997.

 

Le ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi a rassuré, mardi à Alger, les investisseurs jordaniens sur l’engagement des deux gouvernements (algérien et jordanien) pour lever tous les obstacles, et ce dans l’objectif de faciliter la coopération entre les entreprises des deux pays. 

Intervenant lors du Forum d’affaires algéro-jordanien, le ministre de l’Industrie a tenu à présenter le potentiel de l’Algérie dans le domaine économique. Selon lui, le nouveau code des investissements instauré par l’Algérie dernièrement, les mémorandums d’entente signés entre les deux pays dans les secteurs de la métrologie et de la normalisation constituent un atout important pour le développement des échanges et de coopération entre les deux côtés.  

Pour sa part, le vice-Président de la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI), Riad Amor a estimé que les échanges entre l’Algérie et la Jordanie demeurent loin des attentes des deux côtés. Ainsi, il dira que le volume des échanges enregistrés durant les 11 premiers mois de l’année écoulée est estimé à 233 millions de dollars, dont 137 millions représentent les exportations algériennes vers la Jordanie et 95 millions de dollars d’importations à partir de la Jordanie. 

Cet évènement, selon lui, a pour objectif de renforcer davantage les relations bilatérales, donner une impulsion nouvelle à la coopération dans les domaines susmentionnés et promouvoir l’investissement réciproque entre les deux pays.

De leur côté, les quelques opérateurs économiques jordaniens rencontrés sur les lieux ont soulevé la nécessité de redynamiser l’accord mixte de libre-échange, signé en 1997, entre l’Algérie et la Jordanie, et qui a été gelé depuis 2006. Ce point important devrait être débattu lors de la commission mixte des deux pays. 

Il est à rappeler également que l’Algérie et la Jordanie ont signé, la fin de l’année écoulée à Amman, une convention pour la création d’un Conseil d’affaires algéro-jordanien, et ce, en vue de “renforcer et d’élargir les relations et les contacts économiques, commerciaux, scientifiques, techniques et dans les domaines des affaires entre les promoteurs de projets, les chefs d’entreprises, les hommes d’affaires, les forums d’affaires et les syndicats, outre la promotion de la coopération bilatérale entre les PME des deux pays. 

 

 

 

 

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *