Céréales : deux grands fournisseurs de l’Algérie absents d’un grand contrat d’achat - Maghreb Emergent

Céréales : deux grands fournisseurs de l’Algérie absents d’un grand contrat d’achat

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

L’Algérie va acquérir près de 400 000 tonnes de blé dur, à travers un appel d’offres international, qui a été remporté par quatre pays en dehors de deux grands fournisseurs habituels du pays.

Selon certains médias, deux jours de négociations marathon ont abouti finalement à un accord conclut entre l’Algérie et quatre pays fournisseurs. Il s’agit du Canada, de l’Italie, de l’Australie et du Mexique. Ces pays vont fournir à l’Algérie 390 000 tonnes de blé dur pour le mois de février 2022.

Deux grands fournisseurs de l’Algérie en céréales, n’ont pas fait partie de la liste des pays fournisseurs, alors qu’ils ont dominé les contrats d’achats de blé durant des années. il s’agit de la Russie et de la France.

Selon des sources proches du dossier, citées par les médias, l’absence de la Russie, un des grands fournisseurs de céréale de l’Algérie, est due au fait que ce pays est plus connu pour la production de blé tendre que de blé dur.

Mais le grand absent de la liste des fournisseurs, dont le nom a toujours était lié aux contrats d’achat du blé par l’Algérie, la France, n’a pas eu la chance de remporter le marché et a été donc, exclue, selon la même source.

Par ailleurs, il est indiqué que la reprise par l’Algérie des opérations d’importation de ce type de céréales, alors que le pays était connu pour être autosuffisant sur ce produit, est due à la sécheresse qui a frappé le pays ces dernières années, notamment dans les régions de l’Est et du Centre, explique la même source.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter