Alliance assurance 30-11-2020


Actualités

10e anniversaire de la révolution tunisienne/Mustapha Ben Jaafar: « Sans la Constituante, la transition démocratique aurait été impossible » [vidéo]

Dans ce spécial 10ème anniversaire de la Révolution Tunisienne, Lotfi Madani reçoit Mustapha Ben Jâafar,…

Actualités

Débat: Révolution Tunisienne, entre désenchantement et résilience, un rebond est-il encore possible? [Vidéo]

Radio M consacre un spécial 10ème anniversaire de la Révolution Tunisienne. Le débat porte sur…

Économie

La Chine premier fournisseur de l’Algérie, en dehors de l’UE

Les pays de l’Union européenne UE, réunis, viennent en tête des états pourvoyeurs de biens…

Actualités

Économie

Dessaler l’eau de mer « unique solution » pour garantir l’alimentation en eau à long terme (ministre)

L’unique et meilleure solution pour garantir l’alimentation en eau potable, à long terme, est de…

Actualités

Le RCD réclame l’ouverture d’une enquête après les déclarations d’Ouyahia sur les lingots d’or

Le secrétariat national du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), appelle à l’ouverture…

Actualités

Économie

Emploi en Algérie : le spectre d’un chômage de masse se profile à l’horizon

La crise économique tend à s'enraciner en Algérie sous le poids de la récession et…

Actualités

Covid-19 : reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays

Le Gouvernement a décidé jeudi, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid…

Actualités

Politiques publiques

Importation de véhicules neufs : Ait Ali met fin au suspens

C’est l’effervescence dans le milieu automobile. Le département de Ferhat Ait Ali met fin au…

Actualités

Alors qu’aucun respirateur artificiel n’est sorti de l’usine, ENIE et l’Université de Bejaia se séparent

L'affaire aura finalement accouché d'une souris ! L’université de Bejaia et l’Entreprise nationale des industries…

Actualités

Avocat d’Ouyahia : « mon client a préféré parler de marché noir plutôt que de boite noire »

Alors que la polémique sur les dernières déclarations de Ahmed Ouyahia ne cesse d'enfler, son…

Actualités

Crise sociale : les travailleurs de Condor ferment l’accès à la zone industrielle de Bordj Bou Arreridj

Les travailleurs du groupe Condor ont procédé jeudi à la fermeture de l’entrée de la…

Actualités

Les travailleurs de l’ONS en grève : ils réclament un statut particulier

Les travailleurs de l’Office national des statistiques (ONS) engagent un bras de fer avec les…

Actualités

Les employés de Condor fermeront jeudi l’autoroute Est-Ouest

La colère monte d’un cran au groupe Condor. Les travailleurs décident de passer à une…

Actualités

Energie

La baisse de l’offre algérienne à l’origine de la flambée des prix du gaz en Espagne

A l'heure actuelle, l'Algérie fournit plus de 1,6 million de mètres cubes de gaz par…

Economie

Tunisie: entre 2011 et 2019, le revenu par tête d’habitant a reculé de 30% (Radhi Meddeb)

15 janvier 2021

Dix ans après la révolution, la situation économique en Tunisie s'est détériorée et les répercussions ont touché toutes les activités sans exception. M. Radhi Meddeb, expert économique et PDG du…

Lire Suite ...

Energie

Les prix du pétrole grimpent en raison de la faiblesse du dollar et de la baisse des stocks US

15 janvier 2021

Les prix du pétrole ont augmenté jeudi, une tendance essentiellement soutenue par la faiblesse du dollar et par une forte baisse des stocks de brut américain. Le West Texas Intermediate…

Lire Suite ...

Fil d’Actualité

Finance

13 janvier 2021 BNP Paribas Algérie refuse d’ouvrir de nouveaux comptes aux entreprises

La filiale algérienne de la banque française refuse de procéder à l'ouverture de nouveaux comptes courants au profit des professionnels, excepté pour les opérateurs privés du secteur de la Santé, un portefeuille jugé assez résilient face aux risques clients.

C'est ce qu'a a appris Maghreb Emergent de la part d'une source interne à la banque. En effet, une succursale sise à Alger, a précisé que seuls les professionnels libéraux du secteur de la santé (cliniques, pharmacies, laboratoires, etc.) sont disposés à ouvrir de nouveaux comptes courants, chez la BNP.

La raison invoquée par la banque est d'ordre administratif. En effet, selon notre source, la direction refuse systématiquement de valider les demandes d'ouverture de nouveaux comptes professionnels, hormis celles introduites par les opérateurs du secteur de la santé, car "elle juge les garanties des demandeurs insuffisantes et les risques inhérents à cette démarche élevés".

Nous avons en vain tenté de joindre la direction générale de BNP Paribas Algérie, pour tenter d'en savoir davantage et vérifier la véracité des informations recueillies par notre rédaction, sur les cordonnées renseignées sur son site web.

ITZone

L'Algérie ne livre pas ses données numériques aux institutions internationales
13 janvier 2020 Voilà pourquoi l’Algérie ne sera pas frappée par le tsunami digital de la prochaine décennie

Aujourd’hui, la stratégie de la politique numérique de l’Algérie a besoin de beaucoup d’atouts supplémentaires et surtout d’une maîtrise de l'évolution technologique, devenue de plus en plus rapide. Certes le numérique a arraché plusieurs départements ministériels dans le nouveau gouvernement, mais à ce jour, nous n’avons relevé aucune politique digitale transversale qui pourrait mener le pays vers une transformation globale de la société.

La technologie doit trouver sa place dans la mise en œuvre des projets stratégiques comme ceux destinés à l’amélioration des modèles de la santé et de l’enseignement primaire et à la réduction de la pauvreté, de la fracture sociale et de la mortalité infantile.

Une question se pose donc, pourquoi la société algérienne ne tire pas profit du potentiel des technologies du digital ? A notre avis, les raisons sont multiples…Le gouvernement n’a toujours pas fait l’effort financier nécessaire pour bien promouvoir, à long terme, une politique technologique qui pourra faire rentrer le pays dans l’ère des nouveaux usages du numérique.

Sans cela, l’intelligence artificielle ne pourra jamais arriver en Algérie pour diagnostiquer, par exemple, les personnes atteintes de maladies qu’elles pourraient contracter bien avant qu’elles ne soient même malades, ou prédire à l’avance les séismes; le pays demeurera désarmé face aux robots de Twitter et Facebook qui sèment la peur et la haine, dans les sociétés, avec leurs deepfakes et fake news ; les algorithmes des moteurs de recherche et la vidéo sur Smartphone ne pourront pas aider les médecins à promouvoir les nouvelles méthodes de diagnostic des maladies ; les citadins algériens seront dans l’incapacité de monter dans une Tesla et appuyer deux fois sur le bouton de conduite automatique sur l'autoroute ; et l'institution militaire peine à faire face à la guerre des drones et aux combats de machines autonomes sur le champ de bataille.

Les progrès technologiques multidimensionnels de la prochaine décennie se produiront si rapidement que leur ampleur sera difficile à comprendre. C'est probablement vrai, mais ce qui est également vrai, c'est que la révolution industrielle s'est déroulée sur une période d'environ 120 ans. La révolution automatisée qui est sur le point de se produire se fera en un clin d'œil. Autrement dit, «les algorithmes et logiciels mangeront définitivement le monde en 2030». D’ici là, la société mondiale ne ressemblera plus à ce qu'elle est aujourd'hui et ça ne sera pas jolie pour l’Algérie…