L'opérateur retire l'Algérie de ses rapports trimestriels : pourquoi le rachat des parts de Veon dans Djezzy se fait-il « en catimini » ? - Maghreb Emergent

L’opérateur retire l’Algérie de ses rapports trimestriels : pourquoi le rachat des parts de Veon dans Djezzy se fait-il « en catimini » ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Veon (ex- Vimpelcom), entreprise russe de télécommunication domiciliée aux Pays Bas et futur ex-partenaire de l’Etat dans le capital de Djezzy, à hauteur de 49%, semble avoir totalement exclue ses activités en Algérie de ses rapports trimestriels 2021, alors que le processus de cession serait toujours en cours.

En effet, dans son bilan du 3e trimestre 2021, Veon passe en revue ses résultats des les pays ou l’opérateur se développe, à l’image de la Russie, l’Ukraine, le Pakistan ou encore Kazakhstan. Mais surprise, l’Algérie (Djezzy) ne figure plus dans la comptabilité trimestrielle de Veon.

Source : Veon

Pourtant, et depuis l’annonce de cette transaction, l’Etat algérien passe sous silence les détails de l’opération. Si nous savons que c’est Fonds National d’Investissement (FNI) qui hérite des parts de Veon, des interrogations subsistent autour des négociations menés par les deux anciens partenaires, notamment en ce qui concerne le montant que l’Algérie aura à débourser pour devenir le seul actionnaire de la société Djezzy.

Rappel des faits

Filiale du grand conglomérat financier et industriel russe, Alfa, a décidé de céder sa part dans le capital de l’opérateur national Djezzy au profit du Fonds National d’Investissement (FNI), selon un communiqué publié le 1 juillet 2021.

En effet, Veon a annonce avoir exercé aujourd’hui son option de vente pour vendre l’intégralité de sa participation de 45,57 % dans sa filiale algérienne, Omnium Telecom Algérie SpA au Fonds National d’Investissement Algérien (FNI). « L’exercice de l’option déclenche un processus dans le cadre duquel une évaluation par un tiers est entreprise pour déterminer la juste valeur marchande à laquelle le transfert aura lieu. », avait déclaré Veon, qui a justifié ce choix par une orientation stratégique visant à se recentrer sur des marchés principaux.

Le P-DG de Djezzy, Matthieu Galvani, a notamment déclaré : « nous n’avons aucun commentaire à faire sur une décision d’actionnaires. En tant que Direction, nous restons pleinement engagés pour assurer la continuité du business pour poursuivre le développement digital de l’entreprise et améliorer la qualité de service pour nos clients qui demeurent au cœur de la stratégie de l’entreprise. Pour plus d’explications, je vous invite à contacter le Fonds National d’Investissement (FNI) et le groupe Veon ».

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter