La production de chlore arrive en phase II des projets de la société Chloral. Les responsables de cette entreprise pionnière dans le sel, à Biskra, misent énormément sur le chlore, une matière qu’ils qualifient de très importante.

De notre envoyé spécial à Biskra, Salim Benalia.

« Tous les produits sodiques viennent du chlore » Rappelle ainsi M Mohamed Boukhari, Directeur technique. « Les produits sodiques sont la matière de base de l’industrie pharmaceutique. Ils sont incontournables dans toute l’industrie en général et particulièrement dans la chimie légère, où, le chlore apparaît comme un générateur essentiel », poursuit M. Boukhari.

Si la société Chloral se distingue déjà par la production du sel routier ou sel de déneigement, avec à la clé 89 Millions de dollars de contrats signés à l’exportation pour 2021, beaucoup de chemin reste à faire pour la production de chlore.

En effet, à ce jour, et faute de financements suffisants, seules les unités de traitement de sel de déneigement et l’unité de sel alimentaire, bientôt opérationnelle, ont été réalisées, mais l’unité de production de chlore et de soude, est à seulement 20% de réalisation en l’attente de crédits d’investissements.

Rappelons que l’activité de production de chlore a été entamée en Algérie dès les années 1970, toutefois, et au fil des décennies, cette activité a fini par se désagréger. « En relançant la production de chlore, Chloral fait littéralement acte de patriotisme » Ne manque-t-on pas de commenter.

En inscrivant la production de chlore et de soude dans sa deuxième phase d’investissement, Chloral insuffle une dynamique et œuvre à ce que l’Algérie ne soit plus otage de ses hydrocarbures. Chloral qui a également déposé un projet pour les engrais potassiques, a pour credo : « Il ne suffit pas de produire mais il faut aller plus loin. »

La société Chloral est un acteur privé important dans le domaine minier, qui a obtenu en 2014, le permis d’exploitation et la mise en valeur pour une durée de 20 ans renouvelable, de la mine de Djebel El Maleh dans la wilaya de Biskra, l’un des plus grands gisements miniers d’Afrique qui s’étale sur une superficie de 200 hectares.

 1,108 total views,  2 views today