Examen du BEM : le ministre de l'Éducation s’exprime sur la coupure d’internet

Examen du BEM : le ministre de l'Éducation s’exprime sur la coupure d’internet

Le coup d’envoi, de l’examen du Brevet d’Enseignement Moyen (BEM), a été donné ce lundi, sous une crainte de coupure de la connexion internet. Une pratique qui est devenue courante en périodes des examens, notamment au cours des épreuves du Bac.

A ce sujet, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, s’est exprimé aujourd’hui à partir de Touggourt. Il a confirmé « qu’il n’a jamais été question de coupure d’Internet pendant l’examen ».

Selon le ministre, une baisse des tentatives de fuites de sujets d’examens a été observée. « La raison de cette baisse, est la prise de conscience et les campagnes de sensibilisation lancées par les autorités », a-t-il indiqué lors d’un point de presse.

Pour le premier responsable du secteur de l’éducation, « le mérite revient également aux mesures strictes approuvées par les autorité de l’Etat, telles que les sanctions et la formation d’une commission par le système judiciaire ». Il a jouté que ses services « ne souhaiteraient pas arriver à ces mesures ».

Rappelons que près de 740 000 candidats, répartis sur 2 800 centres d’examens, entament à partir de ce lundi les différentes épreuves du BEM, à l’échelle nationale. Les épreuves de la session de juin 2022 du BEM se dérouleront du 6 au 8 juin, dans neuf matières, en plus de la langue amazighe pour les élèves concernés.