L’OAIC est le principal importateur de céréales en Algérie.

Le Directeur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), Abderrahmane Bouchahda, aurait été démis de ses fonctions sur instruction du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, ont indiqué plusieurs sources concordantes.

Le limogeage de Bouchahda serait consécutif au scandale de l’importation d’une grande quantité de blé tendre, origine mer Noire, jugée impropre à la consommation, affirme le site Algérie54.

En effet, une autre source médiatique rapporte qu’un échantillon des graines rouges découvertes a été analysé par l’Institut de Médecine Légale et de Criminologie relevant de la Direction générale de la Gendarmerie nationale à Bouchaoui. Les analyses ont révélé que les graines étaient bel et bien toxiques.

A noter que Abderrahmane Bouchahda a été nommé à son poste en septembre 2019 par l’ancien chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, en remplacement de Mohamed Belabdi.

Selon d’autres sources, l’OAIC vient également de changer de partenaire pour le contrôle de ses importations. L’office a attribué le 8 novembre un contrat de contrôle et de surveillance de ses importations de céréales et de légumineuses à l’entreprise américaine de certification AmSpec Group, qui remplace le suisse SGS.

 2,864 total views,  1 views today