Algérie- Sellal promet la réconciliation nationale, la poursuite de la lutte antiterroriste et un nouveau découpage territorial - Maghreb Emergent

Algérie- Sellal promet la réconciliation nationale, la poursuite de la lutte antiterroriste et un nouveau découpage territorial

Facebook
Twitter

Le Premier ministre a réitéré l’engagement du gouvernement dans la lutte antiterroriste tout en maintenant « la politique de la main tendue » en direction des « égarés ».

 

En présentant dimanche à l’Assemblée populaire nationale (APN) le plan d’action de son nouveau gouvernement, le premier ministre, Abdelmalek Sellal a annoncé de nouvelles mesures en faveur des victimes du terrorisme et ceux de la tragédie nationale. M. Sellal, qui n’est pas entré dans les détails, a néanmoins indiqué que l’extension de la politique de réconciliation nationale verra l’interdiction des repentis de sortie du territoire levée, que cette interdiction administrative sera soumise dans les prochains jours à l’appréciation des juges qui étudieront les dossiers des amnistiés au cas par cas.

C’est la seule mesure révélée par le premier ministre qui également a annoncé de nouveaux dispositifs de réinsertion nécessaires à la protection de ceux qui ont contribué à la lutte antiterroriste et au retour à la paix et à la sécurité. Et ce, en vue du parachèvement du processus de réconciliation nationale, engagé, rappelons-le, en 2005.
Poursuite de la lutte antiterroriste
Dans le même contexte, M. Sellal a réitéré l’engagement du gouvernement dans la lutte antiterroriste. Une lutte qui mobilisera, selon lui, toutes les capacités nationale en la matière, sur tout le territoire national, tout en maintenant « la politique de la main tendue » en direction des « égarés ». Et de combattre, a-t-il ajouté, toute forme de criminalité, notamment la criminalité transfrontalière.
En plus de la promulgation de nouveaux textes d’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, M. Sellal, s’est engagé sous le chapitre « consolidation de l’Etat de droit, renforcement de la stabilité et promotion du dialogue nationale », à promouvoir «la démocratie participative et de la décentralisation ». Ainsi, une mise en route graduelle d’un nouveau découpage territorial sera opérée pour, a-t-il promis, mieux prendre en charge les impératifs du développement local et rapprocher l’administration des citoyens.

 

Facebook
Twitter