M A G H R E B

E M E R G E N T

Présidentielles 2014

Algérie- Ambiance « sereine » au QG d’Ali Benflis, candidat aux présidentielles (vidéo)

Par Yacine Temlali
janvier 18, 2014
Algérie- Ambiance « sereine » au QG d’Ali Benflis, candidat aux présidentielles (vidéo)

[caption id="attachment_443" align="alignnone" width=""]Ali Benflis, ex-Chef du gouvernement du président Bouteflika.[/caption]

A 24 heures de l’annonce officielle (prévue demain à l’hôtel Hilton) de la candidature d’Ali Benflis aux présidentielles du 17 avril 2014, son équipe prépare sa campagne électorale dans une relative discrétion. Pour ses collaborateurs, l'ex-Chef du gouvernement "n'a jamais quitté la scène politique" après sa défaite aux présidentielles de 2004, face à l'actuel président de la République.

 Lieu de convergence, il n'y a pas si longtemps, de milliers de demandeurs de visas, les locaux des centres de visas pour la France TLS, sis au 9 rue Manaa Lakhdar, ont été transformés en siège de campagne pour le futur candidat à la présidence de la République, Ali Benflis.

L’équipe de l’ex-Chef du gouvernement a pris ses quartiers dans un bâtiment mitoyen du ministère des Finances, à côté du Centre sportif féminin de Ben Aknoun. Le tout dans la discrétion totale: aucune indication, pas de banderole ; le staff préfère temporiser jusqu’à l’annonce de la candidature, prévue demain dimanche à l'hôtel Hilton.

Ce QG est ainsi, pour le moment, un lieu aussi discret... que le candidat Ali Benflis lui-même, même si son entourage soutient le contraire. "M. Benflis n’a jamais quitté la scène politique. Depuis 2004 (année de sa candidature aux élections présidentielles perdues face au président actuel), il est resté en contact permanent avec la société civile", assure, en ce samedi, un de ses proches collaborateurs. La leçon de 2004 a-t-elle été retenue ? Pour notre interlocuteur, cela fait partie du passé. "Nous ne regardons pas en arrière mais vers l’avant", affirme-t-il, ajoutant que l’ex-candidat malheureux à la Présidence ne nourrit aucune rancune envers celui qui a été son pire adversaire politique.

Stratégie

Interrogé sur les préparatifs de la campagne électorale, notre interlocuteur assure qu’une véritable stratégie de communication a été mise en place pour accompagner Ali Benflis, avec des permanences ouvertes dans l’ensemble des 48 wilayas. Cette stratégie repose sur deux leviers importants : les jeunes et le web. Lors de notre visite sur les lieux, nous avons remarqué une forte présence de jeunes universitaires, tous bénévoles, pour soutenir leur candidat. La permanence de M. Benflis n’est qu’officieuse. Un cachet officiel lui sera donné demain dimanche, après l’annonce officielle de la candidature de celui-ci à la magistrature suprême.

Pour gérer sa communication, le staff de Benflis lancera incessamment une web TV qui actera, par la vidéo, toutes les interventions du futur candidat et dont la réalisation a été confiée à une boîte privée. Il s’est doté également d’une cellule de "veille presse".

 

Le candidat semble avoir pris conscience des bienfaits du Net et des réseaux sociaux qu’il compte investir. Son staff de campagne a déjà lancé une page Facebook (Benflis 2014) et une autre page Twitter que les internautes peuvent consulter à partir de demain dimanche, après l’annonce de la candidature d'Ali Benflis. Il a aussi mis en place un site web spécial élections 2014, à travers lequel les électeurs peuvent "interagir" directement, via leurs questions, avec le candidat. Ce site se décline en trois langues : tamazight, arabe et français. "Nous prévoyons d’intégrer un interprète pour les sourds-muets", souligne Mohamed Mekhalif jeune universitaire qui fait office de "Monsieur Web et réseaux sociaux" au sein de l’équipe d'Ali Benflis.