Crise Algérie-Émiratis : Suspension de plusieurs investissements - Maghreb Emergent

Crise Algérie-Émiratis : Suspension de plusieurs investissements

Facebook
Twitter

Rien ne va plus entre l’Algérie et les Émirats arabes unis. Les deux pays vivent une crise diplomatique silencieuse qui a même gelé les investissements entre les deux pays.

Selon le journal arabophone “Arabi Post”, citant des sources diplomatiques, l’Algérie et l’EAU ont récemment réduit leur représentation diplomatique mutuelle.

« Les relations bilatérales entre Alger et Abu Dhabi sont susceptibles de s’intensifier jusqu’à la rupture, en raison de ce que l’Algérie considère comme des atteintes et des actions contraires à ses intérêts dans divers domaines et plusieurs régions », a déclaré une source diplomatique au média.

La même source a souligné que la crise entre les deux pays a impacté également les relations économiques, menant à suspendre d’importants investissements entre les deux pays.

Des investissements suspendus

Selon la même source, l’Algérie a gelé d’importants investissements émiratis, notamment en ce qui concerne le partenariat avec les ports mondiaux de Dubaï et la coopération militaire, ainsi que le partenariat dans les usines de tabac, qui revêtent une grande importance pour les Émiratis.

Ces investissements émiratis sont estimés à plusieurs milliards de dollars, placés à l’époque du défunt président Abdelaziz Bouteflika, dans le contexte des relations exceptionnelles entre les dirigeants des deux pays à l’époque.

Pour le média arabophone, les raisons de cette déchirure entre les deux pays, sont multiples, en commençant par le problème de la normalisation arabo-sioniste, dont Abu Dhabi est considérée comme son architecte, ainsi que le dossier du Sahel, considère comme stratégique pour l’Algérie, alors que les Émirats veulent à tout prix affaiblir le rôle de la réconciliation, en finançant des politiques hostiles aux intérêts de l’Algérie.

Facebook
Twitter