M A G H R E B

E M E R G E N T

Algérie

Algérie – La SNVI proroge l’appel d’offres pour un partenariat dans la sous-traitance automobile

Par Yacine Temlali
mars 29, 2014
Algérie – La SNVI proroge l’appel d’offres pour un partenariat dans la sous-traitance automobile

[caption id="attachment_1826" align="alignnone" width=""]Le complexe de SNVI à Rouba, près d'Alger.[/caption]

Cette décision a été prise en l’absence de manifestation d’intérêt pour ce partenariat avec la société publique algérienne, partenaire de Renault dans le projet d’usine de montage de véhicules de oued Tlélat, dans l’ouest algérien.

 

 

La Société nationale des véhicules industriels (SNVI) a prorogé l’appel à partenariat industriel national et international lancé en octobre 2013 pour la création d’une société par actions avec un partenaire ou plusieurs partenaires algériens ou étrangers. Cet appel est essentiellement motivé par la prochaine ouverture de l’usine de montage Renault, à Oued Tlélat, dans l’ouest du pays, un projet qui nécessite l’implication d’entreprises de sous-traitance.

La décision de prorogation a été prise en l’absence de manifestation d’intérêt de la part de partenaires potentiels. Aucune nouvelle date n’a été, en revanche, précisée pour cet appel d’offres.

L’entreprise à mettre sur pied devait être spécialisée dans le domaine de la sous-traitance et de la fabrication des pièces de rechange, selon un document du ministère de l’Industrie. Sa création entre dans le cadre de la « rentabilisation des actifs inexploités, patrimoine de la SNVI, utiles à l’activité industrielle, par la réalisation d’une activité ciblée et positionnée dans la filière mécanique et automobile », inique le même document.

Les entreprises algériennes et étrangères susceptibles d’être intéressées par le partenariat proposé par la SNVI devaient préparer leurs offres « dans un délai de 60 jours à compter de la première parution de l’avis d’appel à partenariat dans le BOMOP (Bulletin officiel des marché de l’opérateur public) ou la presse ».

La SNVI, partenaire de Renault (avec le Fonds national d’investissement (FNI), dans le projet d’usine de montage de véhicules de Oued Tlélat, souhaite investir dans les branches de la sous-traitance et la fabrication de pièces de rechange, profitant de son expérience dans ce domaine depuis plusieurs années. Il existe, en effet, très peu d’entreprises algériennes susceptibles d’offrir leurs services dans la sous-traitance automobile.