Aoun accuse des labos étrangers de mener une "campagne acharnée" contre le médicament locale - Maghreb Emergent

Aoun accuse des labos étrangers de mener une “campagne acharnée” contre le médicament locale

Facebook
Twitter

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a accusé certains laboratoires étrangers de mener une “campagne acharnée” contre les médicaments fabriqués en Algérie, notamment les génériques.

“Nous faisons face à une campagne acharnée orchestrée par certains laboratoires étrangers ciblant les médicaments localement fabriqués, notamment au vu du taux de couverture recrudescent des besoins du marché local des médicaments qui est de 72%”, a fait savoir Aoun, lors d’une plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation.

Il a ainsi plaidé pour une « conjugaison de tous les efforts pour contrer cette campagne et permettre au secteur de la production pharmaceutique en Algérie de poursuivre son développement et ses progrès ».

Selon Aoun, le secteur de la production pharmaceutique s’emploie actuellement à garantir des médicaments de qualité à un prix réduit pour préserver le pouvoir d’achat, affirmant que « tous les médicaments fabriqués en Algérie, notamment les génériques, sont des médicaments de très haute qualité à des prix raisonnables, ce qui justifie le recours de certains laboratoires étrangers à lancer une campagne acharnée contre ces produits ».

Cette campagne, poursuit-il, « qui a été lancée il y a deux mois, a également été nourrie par l’affluence des citoyens sur les médicaments produits localement, entrainant ainsi l’augmentation du chiffre d’affaire des laboratoires locaux contre une baisse de celui des laboratoires étrangers ».

Facebook
Twitter