Automobile : plus d’un milliard de dollars d’importation de véhicules dépensés à ce jour - Maghreb Emergent

Automobile : plus d’un milliard de dollars d’importation de véhicules dépensés à ce jour

Facebook
Twitter

le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a révélé, jeudi, le montant du budget consacré à l’importation automobile pour l’année en cours. Selon lui, en décembre prochain, l’importation de véhicules atteindra 2,6 milliards de dollars.

Dans une intervention lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, Aoun a fait savoir que 40% de ce budget ont déjà été consommés jusqu’à ce jour, soit plus d’un milliard de dollars.

Le budget consommé représente les 35.000 véhicules importés de la marque Fiat, sous-entend le ministre, alors 40.000 autres véhicules de la même marque (Fiat), seront importés d’ici la fin de l’année en cours, en sus de l’importation de 10.000 véhicules de la marque “JAC” avant l’année 2024.

Les autorisations de régulation d’importation remis à 24 concessionnaires

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie a révélé que le nombre de sociétés ayant obtenu l’agrément pour l’exercice de l’activité de concessionnaire de véhicules neufs s’élève à 27, dont 24 se sont vues remettre une, a fait savoir jeudi à Alger.

Aoun a précisé que ces 24 concessionnaires ayant obtenu leur autorisation de régulation procèderont à l’importation de 180 223 unités de véhicules, de motocyclettes, de camions et de véhicules agricoles.

Pour le ministre, l’octroi des agréments pour l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs intervient pour “désaturer le marché automobile, en attendant la concrétisation des projets ayant obtenu l’agrément pour la fabrication de tous types de véhicules”.

Cependant, ajoute le ministre, “il est nécessaire d’œuvrer à atténuer la pression sur le marché automobile en gérant judicieusement les fonds disponibles”.

Aoun prévoit qu’avec l’entrée en production, localement, des véhicules de diverses marques en 2024, et le démarrage de l’activité des concessionnaires automobiles, « le marché connaîtra une augmentation en termes d’offre, ce qui contribuera à alléger la pression actuelle ».

SS

Facebook
Twitter