M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

Commerce : Chute libre des prix du poulet

Par Maghreb Émergent
mai 28, 2024
Commerce : Chute libre des prix du poulet

Les prix du poulet enregistrent leur plus bas niveau depuis la crise sanitaire du Coronavirus. Les prix du poulet vivant se négocient en gros dans les poulaillers ce mardi 28 mai, entre 190 et 210 Da le Kg. Pour le détail, les prix se situent entre 230 Da le 260 Da le kg. Chez les bouchers, les prix baissent aussi. Le poulet déplumé se vend entre 300 et 340 DA le kg.

Quant aux raisons de cette baisse sensible des prix, un aviculteur en présente au moins trois. Il s’agit en premier lieu de baisse des prix de la viande rouge importée. ‘’Les consommateurs préfèrent acheter la viande rouge importée d’Espagne que d’acheter du poulet. Du coup, la demande recule et les prix baissent automatiquement’’, a-t-il expliqué. À ce facteur s’ajoute l’approche de la fête de l’Aïd El-kebir. ‘’À l’approche de l’Aïd, la demande pour le poulet baisse, ce qui se répercute sur les prix’’, a-t-il ajouté.

Notre interlocuteur affirme également que l’anarchie qui règne dans ce secteur accentue la crise. ‘’Notre activité n’est pas organisée. La majorité préfère de travailler en noir. L’absence de la structuration favorise l’anarchie’’, dit-il.

Le pire n’est pas encore arrivé

Les aviculteurs craignent le pire au cours des prochains jours. ‘’Avec 200 Da le Kg, des aviculteurs n’arrivent pas à écouler leurs marchandises. Une situation cauchemardesque qui fait craindre le pire’’, indique-t-il. Il explique : ‘’La demande va baisser davantage à partir du juin, ce qui pousserait encore les prix vers le bas’’.

Avec ces prix, les aviculteurs perdent entre 70 et 100 Da par Kg. Le coût de production d’un Kg du poulet vivant varie entre 270 et 300 Da. Pour un poulet de 4 Kg, l’aviculteur pourrait perdre jusqu’à 400 Da par tête.

Une crise difficile à dépasser

Interrogé sur l’avenir de la filiale, notre contact dira que la crise actuelle sera difficile à dépasser. ‘’Il est clair, que la majorité des aviculteurs vont mettre la clef sous le paillasson. Il sera très difficile de relever la tête après cette crise’’, note-t-il.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Algérie Ferries face à une nouvelle crise : reports de traversées et panne technique

En pleine saison estivale, Algérie Ferries se trouve une fois de plus confrontée à des défis logistiques majeurs. La compagnie nationale de transport maritime a annoncé ce jeudi 18 juillet… Lire Plus

Actualités Entreprise

Entrepreneuriat : augmentation significative du nombre d’auto-entrepreneurs en Algérie

Le nouveau mécanisme installé dernièrement par le ministère chargé des startups, concernant l’auto-entrepreneuriat a connu un grand engouement parmi les jeunes entrepreneurs porteurs de projets. Le ministre de l’Économie de… Lire Plus

Actualités Finances

Financement bancaire en Algérie : Une hausse de 1000 milliards de DA en 2023

Le secteur bancaire affiche une croissance notable, avec une augmentation des crédits alloués à l’économie nationale de 1000 milliards de DA entre 2022 et 2023. Cette progression, qui atteint 8%… Lire Plus

Actualités

Bejaia : réception de trois pipelines pour la station de dessalement de Tighremet

La station de dessalement de Tghremet dans la wilaya de Bejaia a réceptionné le 14 juillet, trois pipelines. ‘’Dans le cadre de son engagement à soutenir les projets d’État, l’Entreprise… Lire Plus

Actualités

Le CEREFE et l’ONA s’allient pour une gestion énergétique optimale des eaux usées

Le Commissariat aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique (CEREFE) et l’Office National de l’Assainissement (ONA) ont franchi une étape importante dans la transition énergétique du secteur hydraulique algérien. Mercredi… Lire Plus