DRS-ANP-Présidence : Bouteflika dénonce des conflits fictifs « fomentés » pour déstabiliser l’Algérie - Maghreb Emergent

DRS-ANP-Présidence : Bouteflika dénonce des conflits fictifs « fomentés » pour déstabiliser l’Algérie

Facebook
Twitter

 

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé mardi à la nécessité de retrouver l’esprit patriotique pour empêcher toute atteinte à la stabilité de la Nation, tout en mettant en garde les citoyens contre les positions qui appellent à “créer des confusions et développer des thèses subversives sur l’existence de conflits entre des institutions de la République”.

 

“Face à ces nouveaux dangers, générés par la division, la rivalité entre des visions antagoniques, la fitna générée par des divergences d’opinions, nous devons, tous ensemble, en tant que citoyens, retrouver l’esprit patriotique vital, pour empêcher toute atteinte à la stabilité de la Nation”, a indiqué le président Bouteflika dans une déclaration à l’occasion de la journée nationale du Chahid.

Le chef de l’Etat a affirmé que “les positions affichées par les uns et les autres peuvent s’inscrire dans le cadre de la liberté d’expression, consacrée par la Constitution. Mais, quand ces opinions, dont certaines sont inspirées par des vecteurs hostiles à l’Algérie, tentent de créer des confusions et développer des thèses subversives sur l’existence de conflits entre des institutions de la République, tous les citoyens doivent prendre conscience du danger de déstabilisation véhiculée par de telles démarches qui relèvent de l’opération d’intoxication et d’instrumentalisation des faits.

“Comme tous les citoyens peuvent le constater, à travers la lecture et le suivi des informations, des efforts insistants et multiformes sont déployés pour créer la confusion et générer la peur, pour ressasser la thèse des soi-disant conflits entre les institutions constitutionnelles, entre la présidence de la République et d’autres institutions, au sein du ministère de la Défense nationale et entre des composantes de l’Armée nationale populaire”, a-t-il dit.

Le président de la République a souligné que l’objectif visé est d’affaiblir l’Algérie qui, grâce précisément à la cohésion existant entre ses différentes institutions, a réussi à consolider l’Etat agressé par le fléau terroriste et à rétablir la paix et la stabilité sans lesquelles aucun développement n’est possible”.

Conflits fictifs, fomentés pour déstabiliser l’Algérie

“Les conflits fictifs fomentés entre les structures de l’Armée nationale populaire relèvent d’un processus de déstabilisation bien élaboré par tous ceux que le poids de l’Algérie et son rôle dans la région dérangent”, a souligné par ailleurs  le président.

Pour le chef de l’Etat, “ce processus peut, malheureusement, être favorisé par le comportement irresponsable des uns et le manque de maturité des autres, sous l’influence des différents volets de la guerre médiatique menée présentement contre l’Algérie, la présidence de la République, l’Armée nationale populaire et le Département du renseignement de la sécurité”.

“Face à ce danger qui est perceptible, l’ensemble des responsables doivent mobiliser leur conscience patriotique et réduire toutes les formes de tension qui viendraient à survenir entre eux. Il y va de l’avenir de l’Etat, de sa défense et de sa sécurité”, a poursuivi le chef de l’Etat.

Les enjeux derrière la guerre médiatique

“Je demande, en vertu de mes pouvoirs de président de la République, ministre de la Défense nationale et chef suprême des Forces armées, à tous les citoyens de prendre conscience des véritables enjeux qui se cachent derrière les opinions et les commentaires, faits au nom de la liberté d’expression, mais visant, en réalité, des objectifs autrement plus sournois, qui ciblent la stabilité et l’affaiblissement du système de défense et de sécurité nationales”, a conclu le président de la République.

Facebook
Twitter