Un an après son ouverture, le centre « Sitrain » de Siemens Algérie a formé plus de 500 ingénieurs - Maghreb Emergent

Un an après son ouverture, le centre « Sitrain » de Siemens Algérie a formé plus de 500 ingénieurs

Facebook
Twitter

Pour sa première année d’activité, le centre de formation « Sitrain » inauguré en mars 2013 à Alger par le géant allemand Siemens a formé plus de 520 ingénieurs, prenant ainsi la seconde place du classement des centres de formation Siemens en Afrique.

 « Près de 75 sessions de formation sur toute la gamme des produits Siemens du secteur industriel ont été dispensées au cours de  l’année 2013 », a indiqué  Sofiane Galou, responsable de la formation Siemens Algérie, au cours d’une conférence de presse tenue mardi matin à Alger. « Cela représente plus de 500 personnes formées », a-t-il poursuivi.

Au total, près d’une vingtaine d’entreprises publiques et privées – parmi lesquelles le géant agroalimentaire privé Cevital, l’entreprise publique de distribution d’eau SEAAL, le groupe industriel des ciments d’Algérie GICA, Sonatrach, la Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA), etc. – ont suivi les formations au sein du « Sitrain », dans les onze modules proposés.

« La partie la plus importante de nos modules de formation concerne l’automatisation industrielle (SIMATIC) mais nous intervenons aussi dans la communication industrielle, la basse tension, l’entraînement à vitesse variable, l’interface homme/machine et le contrôle de procédés industriels (pour les cimenteries) », a précisé Mehdi Benzerga, directeur du secteur industrie de Siemens Algérie.

Profit à long terme

« La recherche de la rentabilité n’est pas le but essentiel du centre de formation, c’est le transfert de savoir-faire qui nous intéresse », a déclaré Farouk Benabdoun, directeur général de Siemens Algérie à Maghreb Emergent, à une question sur l’amortissement du centre « Sitrain ».  « Le profit n’est pas dans la formation elle-même mais ces formations nous aident à réduire nos interventions auprès de nos clients et au final on est aussi gagnant ».

Outre le développement de nouveaux modules, « Sitrain » s’est fixé comme objectif futur d’accompagner l’ouverture de centres de formation Siemens en Tunisie et au Maroc. «  Le centre de formation en Algérie a été désigné comme centre-pilote dans la région du Maghreb » a conclu Meriem Boumediène, responsable marketing et relations publiques de Siemens Algérie.

Facebook
Twitter