M A G H R E B

E M E R G E N T

Algérie

Hausse de 110% des investissements déclarés en Algérie, selon l’ANDI

Par Maghreb Émergent
janvier 26, 2014
Hausse de 110% des investissements déclarés en Algérie, selon l’ANDI

[caption id="attachment_598" align="alignnone" width=""]Abdelkrim Mansouri, DG de l'ANDI (DR)[/caption]

Les investissements déclarés en 2013 auprès de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) ont atteint 1.716 milliards DA (plus de 22,5 milliards de dollars), contre 816 milliards DA en 2012, en hausse de 110%, a-t-on appris dimanche auprès de cette agence.

 

Les investissements déclarés durant l’année dernière ont connu des hausses "sensibles" en termes de valeur, de projets et d’emplois à créer, comparativement à 2012, selon l’ANDI. Le nombre de projets est passé de 7.715 à 8.895, en hausse de 15%, a souligné l’ANDI qui table sur la création de 149.000 nouveaux postes d’emploi, en augmentation de 63%.
S’agissant des projets d’investissement déclarés en partenariat avec des étrangers, leur nombre a presque quadruplé passant de 17 à 65 projets en 2013, en hausse de 282% par rapport à 2012 pour un montant de 331,8 mds DA (4,5 mds de dollars) et devraient créer 17.082 nouveaux postes de travail.
Cette "importante" reprise des investissements est due à la stabilité de la législation, ainsi qu’aux mesures prises par le gouvernement pour encourager les investissements, notamment les aides et les facilitations introduites à travers les lois de finances, décrets exécutifs et divers arrêtés interministériels et ministériels, a déclaré à l’APS le DG de l’ANDI, Abdelkrim Mansouri.
2013, année du retour de la confiance des investisseurs
2013, qui a vu la mise en œuvre de plusieurs dispositions visant le développement et la facilitation de l’acte d’investir, a été l’année "du retour de la confiance des investisseurs nationaux et étrangers", a estimé le premier responsable de l’ANDI. Ces dispositions, a-t-il poursuivi, ont essentiellement pour objectif de booster l’investissement, de créer de l’emploi, de réduire la facture des importations et enfin assurer un développement harmonieux des territoires.
Partant de ce constat, M. Mansouri a affirmé que l’année 2014 s’annonce "prometteuse" en matière d’investissement, compte tenu des nouvelles mesures de facilitations et d’encouragement supplémentaires décidées au titre de la loi de finances 2014. "La volonté des pouvoirs publics de relancer l’industrie nationale à travers notamment la définition des filières industrielles stratégiques, la relance des plans de développement des entreprises publiques industrielles, ainsi que la création du comité doing business avec la participation active de la communauté des hommes d’affaires, a également contribué à l’augmentation des projets d’investissement", a-t-il soutenu.
D’autres mesures ont fait de 2013, l’année record en matière d’investissement, a ajouté M. Mansouri qui a cité la mise en place d’espaces de concertation et de dialogue entre les différents acteurs de la sphère économique et organes de facilitation et de soutien aux entreprises au niveau des wilayas, ainsi que le lancement de plusieurs actions de promotion de l’investissement dans les divers secteurs productifs à travers des séminaires d’information à l’intérieur du pays et à l’étranger et le lancement des appels à projets.
Prédominance du privé dans les investissements annoncés
Le bilan de l’ANDI a relevé une prédominance du secteur privé avec 96% en termes de nombre de projets et 48% en valeur contre seulement 3% en nombre de projets et 36% en termes de montants pour le secteur public. Les données de l’agence montrent une concentration des projets d’investissements au nord du pays avec plus de 67% de l’ensemble des projets déclarés.
Par secteur d’activité des projets déclarés, les projets industriels arrivent en tête, suivis de ceux du secteur du BTPH avec consécutivement 63% et 11% du volume des investissements déclarés en 2013. Selon l’ANDI, 26 pays étrangers ont déclaré des projets d’investissement en Algérie durant 2013 contre seulement 8 en 2012. Ces projets de partenariat sont concentrés dans les filières industrielles, notamment les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques avec 31% en termes de nombres de projets, 82% en termes financiers et plus de 50% en termes d’emplois.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Ihsane Visuel
Actualités Algérie

Ihsane El Kadi condamné avant d’être jugé : retour sur des révélations inédites

Il y a un an, le 4 mars 2023, les avocats d’Ihsane El Kadi, Zoubida Assoul, Nabila Smail, Abdallah Haboul et Said Zahi ont révélé, lors d’une conférence de presse,… Lire Plus

Zoubida Assoul
Actualités Algérie

Présidentielles 2024 : la présidente de l’UCP Zoubida Assoul se porte candidate

La présidente de l’Union pour le Changement et le Progrès, l’avocate Zoubida Assoul, se porte candidate à la candidature aux élections présidentielles de décembre 2024. Elle a fait cette annonce,… Lire Plus

Actualités Algérie

Attaf et Blinken s’entretiennent une nouvelle fois sur la situation à Gaza

Le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a reçu, mercredi, un appel téléphonique du Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, indique un communiqué du… Lire Plus

nassim diafat
Actualités Algérie

L’ex-ministre Nassim Diafat écope de cinq ans de prison

Le pôle économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed a rendu son verdict, ce mercredi, dans une affaire de corruption visant l’ancien ministre délégué chargé des micro-entreprises, Nassim… Lire Plus

À l'honneur Á la une

Affaire Ihsane El Kadi: 16 patrons de rédactions de 14 pays, dont un prix Nobel de la paix, appellent à sa libération

Plus d’une quinzaine de patrons de rédactions, issus de 14 pays, dont le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta, prix Nobel de la paix, Dmitri Mouratov, appellent à la libération… Lire Plus