Hydrocarbures : Sonatrach et ENI signent un nouveau contrat - Maghreb Emergent

Hydrocarbures : Sonatrach et ENI signent un nouveau contrat

Facebook
Twitter

Le gros contrat, annoncé il y a une semaine, par le ministre de l’énergie et des mines, Mohamed Arkab, en marge de la conférence national sur l’investissement vient d’être signé et le partenaire est enfin connue. Il s’agit finalement de l’italien ENI.

Effectivement, la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach et l’italien ENI ont signé, mardi à Alger, un contrat portant sur un investissement de 1,4 milliard USD pour une production de 45.000 barils/jour. Les deux parties ont également signé un accord dans les énergies renouvelables, rapport l’agence officielle PAS.

Les accords signés mardi « permettront de consolider la coopération entre les deux entreprises qui travaillent ensemble depuis la fin des années 70 et de prolonger le partenariat dynamique et tourné vers l’avenir en élargissant son champ et ses perspectives », a déclaré le ministre Mohamed Arkab dans une allocution qu’il a prononcée lors de la cérémonie de signature.

Il a rappelé dans le même contexte que les deux parties « travaillent sur une douzaine de 12 projets aussi bien dans l’exploration que dans la production » des hydrocarbures »..

S’agissant du contrat portant exploration-production dans le bassin de Berkine, il a indiqué qu’il « s’aligne parfaitement avec nos priorités visant à accroître les réserves et les ressources pétrolières et gazières du pays, à améliorer la récupération ultime dans les champs de production, atteindre l’excellence opérationnelle et appliquer des technologies de pointe ».

Cela démontre, poursuit le ministre, que les mesures prises pour améliorer le climat d’investissement en Algérie, notamment dans le secteur énergétique, à travers la loi sur les hydrocarbures de 2019, « commencent à apporter leurs fruits et que l’attractivité du domaine minier national est prometteuse et réelle ».

Accord dans les énergies renouvelables

Quant à l’accord stratégique dans les ENR, M. Arkab a indiqué qu’il s’agit d’une « nouvelle dimension du partenariat entre les deux parties » qui « marque une nouvelle étape dans la consolidation du partenariat Sonatrach-Eni en le rendant pluridisciplinaires et plus orienté vers des aspects de la recherche et développement, et les efforts de réduction des émissions Carbone, permettant de s’engager pleinement dans la transition énergétique ».

Il porte sur le développement commun des énergies renouvelables et nouvelles, particulièrement les axes de la production de l’énergie solaire, la prospection du Lithium, la production des bio-carburants et la production de l’Hydrogène (vert et bleu).

L’ambassadeur d’Italie en Algérie, Giovanni Pugliese, s’est réjoui de la qualité des relations de coopération entre les deux pays, soulignant que la présence de Eni en Algérie et son partenariat avec le groupe Sonatrach « sur la base d’une approche gagnant-gagnant » témoignait de l’importance de ces relations.

Facebook
Twitter