Projets d'investissement : une faible participation des partenaires étrangers - Maghreb Emergent

Projets d’investissement : une faible participation des partenaires étrangers

Facebook
Twitter

Le nombre de projets d’investissement enregistrés s’élève à près de 3 000. Une très faible partie de ces investissements ont été réalisés avec des partenaires étrangers, selon les chiffres avancés lundi, par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane.

Dans son allocution à l’occasion de la cérémonie d’installation du Conseil national consultatif de promotion des exportations, le Premier ministre a précisé que le nombre de projets d’investissement enregistrés au 20 juillet 2023, a atteint 2 984 projets, dont 2.923 locaux et seulement 21 projets avec des partenariats étrangers.

Selon le premier ministre, le coût global de ces projets est estimé à 1 694 milliards de dinars, avec la création de plus de 76 300 postes d’emplois.

Benabderrahmane a affirmé que ces chiffres « témoignaient de l’efficacité de l’approche adoptée pour réformer le système national dans le domaine de l’investissement et éliminer tous les obstacles et les déséquilibres à travers la promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement le 24 juillet 2022 et tous ses textes d’application, avec l’installation immédiate de l’Agence algérienne de promotion de l’investissement et son entrée en activité ».

Ces réformes, ajoute le premier ministre, « s’inscrit dans une approche globale pour mettre au point un nouveau modèle économique basé sur la diversification de la croissance et sur l’économie de la connaissance, qui englobe plusieurs thèmes à même d’améliorer le climat des affaires et de l’investissement ».

Dans ce cadre, le Premier ministre a mis en avant une panoplie de procédures prises en matière de réformes bancaires et financières, notamment à travers la facilitation de l’opération de financement de l’économie et la diversification des offres de financement, ainsi que la généralisation des moyens modernes de paiement, la création de banques spécialisées et la garantie du soutien et de l’accompagnement financier par les banques aux investisseurs et aux établissements créateurs de richesse et d’emplois.
SS

Facebook
Twitter