M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

La BAD adopte une nouvelle stratégie de développement du secteur financier en Afrique

Par Yazid Ferhat
octobre 31, 2014
La BAD adopte une nouvelle stratégie de développement du secteur financier en Afrique

Les dirigeants de la Banque africaine de développement (BAD) ont adopté jeudi une nouvelle stratégie de développement du secteur financier en Afrique (PPSE) visant à améliorer l'accès aux services financiers aux moins biens desservis.

 

Cette nouvelle stratégie, qui a également pour but d'approfondir les systèmes financiers du continent, aidera les pays africains à satisfaire trois objectifs. Il s'agit d'améliorer l'accès à une gamme de services financiers de qualité et fiables avec une attention particulière aux réalisations des plus démunis (dont les femmes et les jeunes) et de renforcer les marchés financiers à même de fournir un environnement propice à la mise en place d'un large éventail de produits et de services (leasing, assurance) et le développement de divers instruments financiers qui apportent un financement à long terme.

Par cette mesure, la BAD vise également à préserver la stabilité du système financier de l'Afrique par le renforcement du suivi et la supervision des institutions et des capacités financières pour assurer le respect des réglementations nationales et régionales ainsi que les normes financières internationales.

Stratégie de développement du secteur privé

La nouvelle politique et stratégie de la BAD complète également la stratégie de développement du secteur privé du Groupe de la Banque et prend en compte les besoins particuliers des pays à revenu intermédiaire (PRI), des pays à bas revenu (PFR), des Etats fragiles, ainsi que le genre et la sécurité alimentaire.

Il facilitera l'accès à l'investissement et fonds de roulement par les institutions financières, contribuera au développement des marchés de capitaux locaux et aidera à réduire l'écart de financement du commerce sur le continent.

"L'accès limité au financement réduit le bien-être et entrave la lutte contre la pauvreté et l'émergence d'une classe moyenne, alors que la mise en œuvre de la politique monétaire dans un contexte de marchés instable est coûteux et inefficace", indique la BAD.

Forger des alliances stratégiques

"La stratégie ne perd pas de vue que la demande de pays à moyen revenu est élevé et que la Banque ne peut pas y répondre seule. Par conséquent, forger des alliances stratégiques sera donc essentiel pour la mise en œuvre réussie".

Ainsi, le PPSE vise à mettre en place "le bon fonctionnement des systèmes financiers, à mobiliser et allouer l'épargne, de répondre aux besoins de crédit des agents économiques, et accorder des ressources de façon plus efficace tout en réduisant les coûts d'intermédiation", explique Stefan Nalletamby, directeur du service financier et développement de la BAD.