La Banque africaine de développement va prêter 2,1 milliards de dollars à la Tunisie en 2014-2015 - Maghreb Emergent

La Banque africaine de développement va prêter 2,1 milliards de dollars à la Tunisie en 2014-2015

Facebook
Twitter

La perspective de stabilisation de la situation politique après le vote d’une nouvelle Constitution semble encourager les bailleurs de fonds à soutenir l’économie tunisienne.

 

Dans un communiqué publié hier mercredi, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé son intention d’accorder à la Tunisie en 2014-2015 une enveloppe totale de prêts dont le montant s’élève à 2,1 milliards de dollars.

Cette décision a été prise suite à l’approbation par le Conseil d’administration du Groupe de la BAD du document appelé « Document de stratégie pays intérimaire (DSP-i) » de la Tunisie.

Ce document présente l’action de la banque en Tunisie en 2014-2015 qui porte, indique-t-il, sur « 16 projets » et 24 « programmes d’assistance technique » dont les financement totalisent 2,1 milliards de dollars. Le but de l’intervention financière de la BAD, indique-t-il encore, est d’« accompagner (ce pays) et de l’aider à créer les conditions d’une accélération de la croissance et de la création d’emplois, dans un souci d’équilibre régional et de développement inclusif, tout en permettant à l’économie tunisienne de progresser sur l’échelle de la valeur ajoutée ».

La BAD a déjà alloué, en 2011 et 2012, un milliard de dollars en appui au budget tunisien. Sa décision d’accorder à la Tunisie une enveloppe financière aussi élevée confirme que la résolution de la crise politique dans ce pays par le vote d’une nouvelle Constitution rassure les bailleurs de fonds sur l’amorce d’un processus de stabilisation politique.

Pour rappel, le Japon a décidé récemment d’accorder à la Tunisie un prêt de 500 millions de dollars tandis que l’appui financier à la transition tunisienne annoncé par la Banque mondiale début mars se chiffre à 1,2 milliards de dollars. Le Fonds monétaire international (FMI) a promis fin janvier 2014 de lui débloquer 500 millions dollars faisant partie d’un « plan d’aide » de 1,75 milliard de dollars approuvé en juin 2013. De son côté, la Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé un prêt 693 millions de dollars en faveur de ce pays.

Facebook
Twitter