M A G H R E B

E M E R G E N T

Présidentielles 2014

La candidature de Bouteflika à un 4e mandat sème la consternation parmi les internautes algériens

Par Yacine Temlali
février 22, 2014
La candidature de Bouteflika à un 4e mandat sème la consternation parmi les internautes algériens

[caption id="attachment_1144" align="alignnone" width=""]Les internautes ironisent sur l’âge avancé du président-candidat et de son chef d’état-major, le général de corps d’armée Gaïd Salah.[/caption]

« Bouteflika 77 ans, Toufik 74 ans, Gaïd 84 ans, que des jeunes promis à un brillant avenir », ironise @taharhani. « Le médecin personnel de Bouteflika prolonge le coma de l'Algérie », estime, de son côté, @Piedminu.

 « Pauvre Algérie », « Algérie, la honte », « dégoutage toutaaale » : telles ont été quelques premières réactions sur Twitter dans les minutes qui ont suivi l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika aux présidentielles faite cet après-midi depuis Oran par son Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

« Les réactions des Algériens à la candidature de Bouteflika oscillent entre ironie et consternation », constate @benja_roger. @Alkanz qualifie ainsi de « farce et désolation » l’annonce de « Bouteflika candidat pour un quatrième mandat ».

La décision d’Abdelaziz Bouteflika « ridiculise » l’Algérie estiment certains internautes. « L’Algérie est devenue la risée de la planète », écrit @lamriben. « Bravo pour le cirque en tout cas ! Le reste du monde doit bien se marrer », commente, pour sa part, @DyHIA_Y.

 

Une image peu flatteuse de l’Algérie

La candidature à un quatrième mandat d’un président âgé de 76 ans, au pouvoir depuis 15 ans et très affaibli par l’accident ischémique transitoire (AIT) qu’il a eu le 27 avril 2013, n’a pas manqué de provoquer des commentaires des plus acerbes de la part des tweetos. C’est l’immobilité du pays qui est avant tout dénoncée. Pour @taharhani l’Algérie donne l’image d’un « pays fossilisé » : « Bouteflika 77 ans, Toufik 74 ans, Gaïd 84 ans, que des jeunes promis à un brillant avenir », rappelle-t-il ironiquement. « Le médecin personnel de Bouteflika prolonge le coma de l'Algérie », estime, de son côté, @Piedminu.

D’autres internautes vont plus loin en comparant la situation en Algérie à une dictature voire à un « putsch ». « Sordide coïncidence. Sellal annonce la candidature de Bouteflika le jour où Mougabe fête ses 90 ans (et 34 ans au pouvoir)!”, souligne @alirachedi. « A partir d'aujourd'hui, on ne peut parler d'élection en Algérie. C'est un putsch. Ni plus ni moins », conclut @adlèneMeddi, rédacteur en chef d’El Watan Week-end qui a lancé il y a un mois le blog Elwatan2014 dédié aux élections présidentielles algériennes.

ARTICLES SIMILAIRES

CPP

Le CPP se demande avec Zoubida Assoul pourquoi Gaïd Salah gagne t’il du temps ?

 Le café presse politique de cette semaine a décortiqué l’actualité avec une invité surprise.

CPP
Á la une CPP

Bouteflika 5 et Ennahar, CPP en mode « indigné » face à l’effondrement moral de l’Etat.

Le talk politique des journalistes a célébré le 64e anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne dans une ambiance spéciale faite d’appréhension et de colère contenue.

CPP
Á la une CPP

Bouhadja, généraux, Amir Dz ; le CPP tenu de décoder les guerres de fin de règne

Le café presse politique de Radio M a fait converger tous les points chauds de l’actualité – renversement Bouhadja, détention généraux, guerre contre la cyber-dissidence, vers le 5e mandat. Et cela… Lire Plus

Á la une CPP

Le CPP enquête au paradis de Khelil et dans l’enfer de Bajolet (vidéo)

  Le talk hebdomadaire de RadioM a poussé au plus loin les questions qu’ouvrent le brulot de l’ancien ambassadeur de France à Alger, la semaine ou les pots de vins… Lire Plus

Á la une CPP

Le CPP débriefe les généraux et le journaliste qui a vu Merkel (vidéo)

  Le café presse politique de Radio M a débriefé les messages codés de Merkel aux Algériens grâce au confrère Kamel Daoud un de ses interlocuteurs à Alger invité du… Lire Plus