M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

La loi de finance 2023 « manque de vision et d’ambition économique » selon Jil Jadid

Par Maghreb Émergent
décembre 2, 2022
La loi de finance 2023 « manque de vision et d’ambition économique » selon Jil Jadid

La loi de finance 2023, adoptée récemment par les députés de l'assemblée populaire nationale (APN) et en cours de débat au niveau du Sénat, a été largement critiqué par certains partis politiques, dont le MSP, qui a voté contre, ainsi que Jil Jadid qui voit en cette loi un document "manque de vision" et pas différents des précédents.

En effet, dans un article d'analyse publié le 28 novembre le site internet du parti, le vice-président de Jil Jadid, Zoheir Rouis, a relevé qu'une plus grande importance a été accordée au budget de fonctionnement, qui prend une part de 71% avec une augmentation de 53% par rapport à l'exercice actuel, alors que le budget de d'équipements, grade seulement 29%, avec une augmentation de 13%, sur un total de 13 786 milliards de dinars, consacré dans cette LF2023.

Selon le vice-président de Jil Jadid, "ces chiffres et cette structure des dépenses, sont un bien mauvais signal donné par une loi de finances clairement orientée dépenses publiques à tout va, non pas pour promouvoir et soutenir l’investissement productif, créateur de richesses et d’emploi, mais pour financer le fonctionnement de l’État et des redistributions qui, certes permettent d’atténuer, temporairement, la pression sociale, mais ne sont pas le produit d’un développement économique et n’auront donc que peu d’effet sur la consommation et la production interne et donc sur le marché de l’emploi et la croissance".

Zoheir Rouis affirme dans ce sens que cette façon de faire du gouvernement ne permet pas de "renforcer nos marges de manœuvre pour juguler l’inflation et nous préparer à affronter le scénario d’un retournement de situation concernant les prix des hydrocarbures".

Il reccainait, dans ce sens, qu'un "tel manque de vision et d’ambition économique forte qui ne manqueront pas d’accentuer davantage les déséquilibres et le déclassement social, sans parler de la dévalorisation de l’acte de création de richesse et de la valeur travail".

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Les prix de la pomme de terre, la sardine et des fruits flambent sur les marchés en Algérie

Les prix de la pomme de terre enregistrent depuis le début du mois des hausses importantes. Sur le marché du détail, le produit est proposé entre 90 et 130 DA… Lire Plus

Actualités

Algérie : L’euro a augmenté à trois reprises sur le marché noir en juillet

Le taux de change de l’euro face au dinar algérien sur le marché noir a connu trois changements depuis le début du mois en cours. Des changements haussiers qui confirment… Lire Plus

Actualités

Panne informatique mondiale paralyse les aéroports, trains, télévisions et centres commerciaux

Une panne informatique mondiale à grande échelle a été constatée ce vendredi 19 juillet au matin. Celle-ci a frappé les systèmes informatiques d’entreprises en Australie, mais également dans d’autres pays… Lire Plus

Actualités

Startups : le ministre de l’Agriculture veut créer des micro-entreprises agricoles

Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Youcef Cherfa, a révélé jeudi à Guelma le lancement prochainement de la création de micro-entreprises agricoles au Nord, dans les Hauts plateaux… Lire Plus

Actualités

L’Algérie achète plus de 700 000 tonnes de blé sur les marchés internationaux

L’Algérie, à travers l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), a acheté entre 700 000 et 750 000 tonnes de blé tendre lors d’une enchère internationale mercredi, ont indiqué jeudi les… Lire Plus