M A G H R E B

E M E R G E N T

Á la une

La pénurie d’eau dans le monde arabe menace entre 6 et 14% de son PIB à l’horizon 2050

Par Maghreb Émergent
août 31, 2018
La pénurie d’eau dans le monde arabe menace entre 6 et 14% de son PIB à l’horizon 2050
Les pertes économiques engendrées par des pénuries d'eau liées au climat sont plus importantes dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) que partout ailleurs et devraient menacer entre 6 et 14 % de son PIB à l'horizon 2050, selon le site marocain d'actualité économique "L'économiste" en citant jeudi un rapport conjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Banque mondiale.
Les politiques inefficaces en matière d'eau ont laissé les populations et les communautés de la région exposées aux conséquences de la pénurie d'eau, devenant de plus en plus sévères en raison de la demande croissante en eau et des changements climatiques, précise le rapport intitulé "Gestion de l'eau dans les systèmes fragiles: renforcer la résilience aux chocs et aux crises prolongées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord".
Plus de 60% de la population de la région est concentrée dans des zones affectées par un stress hydrique de surface élevé ou très élevé, par rapport à une moyenne mondiale d'environ 35%, relève la même source, appelant à abandonner les politiques actuelles axées sur l'augmentation des approvisionnements vers une gestion à long terme des ressources en eau.
Selon le rapport, la pénurie d'eau dans la région MENA peut constituer un facteur de déstabilisation ou un motif qui lie les communautés, la différence entre les deux étant déterminée par les politiques adoptées pour faire face au défi croissant.
"Les pertes économiques entraînent la hausse du chômage, aggravée par l'impact de la pénurie d'eau sur les moyens de subsistance traditionnels tels que l'agriculture", a rapporté mercredi le journal Moyen-Orient, citant le coordinateur du programme régional de la FAO pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord et co-auteur principal du rapport, Pasquale Steduto.
"Il peut s'ensuivre une insécurité alimentaire et des déplacements forcés de populations, ainsi que des frustrations croissantes liées à l'incapacité des gouvernements de garantir les services de base, ce qui pourrait aussi contribuer à l'instabilité généralisée dans la région", a précisé M. Steduto.
Le Maroc fait partie des 45 pays en pénurie d'eau dans le monde, selon les seuils définis par les Nations Unies. Pour faire face à cette problématique, le gouvernement a mis en place un programme d'urgence, qui vise en premier lieu à assurer l'approvisionnement en eau potable pour les zones dépendant principalement de sources d'eaux vulnérables et à garantir l'irrigation des arbres fruitiers.
Xinhua

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Économie

L’Algérie mise sur l’expansion portuaire pour stimuler son économie maritime

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a dévoilé un ambitieux programme de développement des infrastructures portuaires du pays. Lundi, lors d’une réunion du Conseil des ministres, il a ordonné la création… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le Secrétaire général d’Ennahdha arrêté

En Tunisie, le secrétaire général d’Ennahdha, Ajmi Lourimi, a été arrêté dans la soirée du samedi 13 juillet 2024. Le parti a rendu public un communiqué pour dénoncer cette arrestation qui… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le candidat à la présidentielle Abdellatif Mekki assigné à résidence

En Tunisie, le candidat à l’élection présidentielle, ancien cadre d’Ennahdha et ex-ministre de la Santé, Abdellatif El Mekki, a été assigné à résidence. Le juge d’instruction a prononcé plusieurs interdictions… Lire Plus

Actualités Maghreb

Maroc : après plus de 200 jours de boycott, les étudiants en médecine annoncent une « semaine de colère »

Au Maroc, le Comité national des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie (CNEMEP), a annoncé une « semaine de colère » du 7 au 16 juillet, marquée par plusieurs… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : arrêtée lors d’un direct de France 24, l’avocate Sonia Dahmani condamnée à un an de prison

L’avocate et chroniqueuse tunisienne Sonia Dahmani a été condamnée à un an de prison pour « diffusion de fausses nouvelles », a déclaré samedi 6 juillet sa famille. Sonia Dahmani est poursuivie… Lire Plus