L'Algérie recule à la 107ème place dans le classement mondial de l'économie numérique - Maghreb Emergent
451 Vues

L’Algérie recule à la 107ème place dans le classement mondial de l’économie numérique

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

L’Algérie est classée à la 107ème place dans le dernier rapport mondial sur l’économie numérique (Network Readiness Index (NRI 2020)). Elle perd 9 places par rapport au classement de 2019 (98ème). Le rapport a été élaboré cette année, par l’institut américaine « Portulans Institute ».

Le rapport NRI évalue « comment les pays bénéficient des technologies de l’information pour se préparer à affronter les défis du futur ». Il prend en considération quatre dimensions fondamentales : la technologie, les populations, la gouvernance et l’impact des technologies sur les économies des pays.

Selon le même document,  »le NRI couvre des questions allant des technologies futures telles que l’Intelligence Artificielle (IA) et l’Internet des objets (IoT) au rôle de la transformation numérique dans la poursuite des objectifs du développement durable (ODD) ».

Par catégories, l’Algérie arrive à la 108ème place dans les capacités technologique, 86ème dans l’accès de la population à la technologie, 120ème dans la gouvernance et enfin 101ème dans l’impact des technologies dans l’économie du pays.

Selon le même rapport, les indicateurs dans lesquels l’Algérie se comporte particulièrement bien sont l’accès des zones rurales aux moyens numériques, les inégalités des revenus et les ODD. En revanche, les indicateurs les plus faibles de l’économie comprennent la Participation électronique (E-participation), la liberté d’entreprendre et les réglementations.

Dans la région de l’Afrique, bizarement intégrée dans la catégorie « Pays arabe » et non « Afrique », le Maroc est classé au 93ème rang, la Tunisie à 91ème rang, l’Egypte au 84ème rang.

La Covid-19 a boosté l’utilisation des technologies dans le monde

Avant la pandémie, les principaux éléments d’une transformation numérique mondiale étaient déjà en place, tant au sein des nations qu’au sein des entreprises. Le processus s’est accéléré au cours des derniers mois : de nouvelles pratiques ont affecté notre façon de travailler, d’apprendre, de commercer et d’interagir. Ils ne disparaîtront pas dans un environnement post-COVID.

« La crise sanitaire a montré comment les technologies numériques pouvaient nous aider à être mieux organisés et résiliants face à des défis sans précédent. Cependant, la crise économique et sociale qui suivra a à peine commencé à se faire sentir. Face aux menaces d’un chômage massif et d’inégalités croissantes, la transformation numérique est désormais une obligation urgente. » a déclaré Bruno Lanvin, co-fondateur de Portulans, et co-auteur du rapport, lors du lancement du rapport.

Classement mondial du NRI 2020 des pays les mieux préparés pour l’avenir, par groupes de revenu, et par région

Source: THE NETWORK READINESS INDEX 2020

L'Algérie augmente sa souscription au capital de la Banque africaine de développement

L’Algérie augmentera sa souscription au capital de la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 6.083 actions supplémentaires, en…

Tunisie: revue de presse du lundi 1er mars

Les principales informations diffusées à la Une des médias tunisiens lundi : MOSAÏQUE Les jeunes médecins en grève générale L’Organisation…

Algérie: les jeunes entrepreneurs invités à consulter les marchés du secteur de la Posté et TIC

Les jeunes entrepreneurs activant dans le domaine de la Poste et des Télécommunications, sont invités à accéder au portail électronique…