L'Algérie souhaite que l'accord de cessez-le-feu libyen soit "permanent, contraignant et respecté" - Maghreb Emergent

L’Algérie souhaite que l’accord de cessez-le-feu libyen soit « permanent, contraignant et respecté »

Facebook
Twitter

L’Algérie a applaudi l’accord de cessez-le-feu passé vendredi à Genève entre les belligérants libyens, et souhaite que cet accord soit « permanent, contraignant et respecté », a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué, cité samedi par l’agence APS.

Tout en appelant « toutes les parties libyennes à se conformer et appliquer cet accord, en toute sincérité et de bonne foi », l’Algérie considère ce document comme « une véritable lueur d’espoir pour la réussite du processus de dialogue national inclusif en vue de parvenir à un règlement politique pacifique (…) ».

Ne ménageant « aucun effort » pour « l’établissement d’institutions politiques légitimes et unifiées, à travers des élections intègres, transparentes et fédératrices pour faire sortir ce pays frère et voisin de la crise », l’Algérie assure de son soutien « pour parvenir à une solution politique pacifique (pour que le peuple libyen vive) dans la sécurité et la stabilité, loin de toute ingérence étrangère », ajoute le même texte.

L’Algérie a toujours exprimé son engagement à faire tout son possible, à l’exception d’une intervention militaire, pour rétablir la paix et la sécurité en Libye, tout en encourageant le processus politique soutenu par l’ONU.

Après cinq jours de discussions, les parties en conflit, à savoir le gouvernement d’entente nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, et les autorités de l’Est ont signé un cessez-le-feu « national et permanent ».

Facebook
Twitter