L’Algérie tente de rapatrier une infime partie des fonds détournés par les oligarques - Maghreb Emergent

L’Algérie tente de rapatrier une infime partie des fonds détournés par les oligarques

Facebook
Twitter

L’Algérie se lance dans une opération de rapatriement de fonds transférés illégalement vers l’étranger par les oligarques proches du clan Boutefkila, et dont le montant est estimé à environ 3 milliards d’euros, selon des informations révélées par le quotidien Le Soir d’Algérie.

Selon la même source, cette fuite de capitaux algériens a été orchestrée et menée par les oligarques condamnés dans des affaires de corruption à grande échelle, à commencer par Ali Haddad, qui aurait transféré à lui seul la coquette somme de 1,5 milliards d’euros.

Ces fonds ont été principalement « blanchis » via l’achat de nombreux biens immobiliers, ou ont été déposés dans des comptes bancaires aux noms des bénéficiaires ou ceux de personnes tierces.

Par ailleurs, l’on apprend que les frères Kouninef ont transféré pas moins d’un demi million de dollars, alors que Mahieddine Tahkout est parvenu à faire sortir la somme de 1 198 298 dollars et 890 340 euros, vers l’étranger. Mourad Eulmi a, quant à lui, acquis plusieurs biens immobiliers dont plusieurs manoirs, pour un montant s’élevant à 24 185 112 euros. Son frère et associé, Khider, a pu acquérir trois maisons de luxe à Paris et Monaco pour une valeur de 2 619 900 euros.

La prétendue fille de Abdelaziz Bouteflika, alias “Madame Maya” est également éclaboussée par ce scandale de fuite des capitaux. Selon la même source, la dame a transféré en Espagne pas moins de 1,5 millions d’euros.

Facebook
Twitter