Le Groupe Tahkout compte lancer un projet automobile à El Bayedh avec un partenaire tunisien - Maghreb Emergent

Le Groupe Tahkout compte lancer un projet automobile à El Bayedh avec un partenaire tunisien

Facebook
Twitter

 

PEC, le partenaire tunisien, est un groupe industriel basé à Tunis, contrôlé à hauteur de 80% par des capitaux tunisiens et dont 39,5% de l’activité est dédiée à l’automobile.

 

Le Groupe Tahkout est en cours de réalisation d’un projet d’investissement à El Bayaedh avec un partenaire tunisien, a déclaré Mahieddine Tahkout à Maghreb-Emergent. « Nous sommes en cours de réalisation d’un investissement pour le fabrication de pièces de rechanges pour notre usine de Tiaret mais pas que avec un partenaires tunisien : Plastic Electromechanic Company (PEC) », nous a indiqué le patron de TMC. Cet investissement porte, selon lui, sur  la production de pièces de rechanges et de systèmes électriques et électromécaniques automobiles pour développer le taux d’intégration de l’activité de montage de véhicules Hyundai du groupe à Tiaret. PEC, le partenaire tunisien, est un groupe industriel basé à la zone industrielle de Hammam-Zriba, près de Tunis, contrôlé à hauteur de 80% par des capitaux tunisiens et dont 39,5% de l’activité est dédiée à l’automobile. Très présent à l’international, PEC réalise la quasi totalité de son chiffre d’affaires à l’export, notamment en France, en Espagne, en Chin, en Italie, au Brésil et même aux États-Unis.

Ainsi, contrairement aux informations rapportées par des médias tunisiens et algériens selon lesquelles TMC serait autorisé à transférer son argent à travers les banques algériennes pour investir en Tunisie, c’est le contraire qui est vrai. C’est le partenaire tunisien, PEC, qui viendra investir en Algérie.  « Notre groupe n’a aucun projet d’investissement en Tunisie et en dehors de l’Algérie. Nous sommes des Algériens et c’est en Algérie que nous investissons et nous investirons », a affirmé Mahieddine Tahkout.

Pour rappel, l’usine d’El Bayedh qui fabriquera des pièces de rechange, des accessoires automobiles et des moteurs, est d’une capacité de production de  2 500 moteurs par an et elle devra générer, dans un premier temps, plus de 290 emplois directs dont des agents de maîtrise, des techniciens supérieurs ainsi que des ingénieurs.

Facebook
Twitter