Le nombre de millionnaires algériens en dollar révélé - Maghreb Emergent

Le nombre de millionnaires algériens en dollar révélé

Facebook
Twitter

Désormais, le nombre d’Algériens dont la fortune dépasse un million de dollars américains n’est pas plus un secret. Un cabinet britannique a révélé leur nombre dans une étude publiée le 19 avril, par Henley et Partners, un cabinet britannique spécialisé dans le conseil en matière de migration des investissements et de la planification de la résidence et de la citoyenneté, en collaboration avec le cabinet de recherche New World Wealth.

Ils sont 2800 personnes de nationalité algérienne à posséder une fortune de plus d’un million de dollars. Avec ce chiffre, l’Algérie arrive à la 7è place en Afrique en termes de nombre de millionnaires.

L’étude révèle que cinq pays africains seulement, surnommés les « Big Five », représentent à eux seuls 56% des millionnaires du continent et 90% de ses milliardaires. Il s’agit de l’Afrique du Sud, de l’Égypte, du Nigeria, du Kenya et du Maroc.

Malgré une décennie difficile qui a été marquée par une baisse de 20 % de sa population de millionnaires, l’Afrique du Sud reste le pays qui abrite le plus de HNWI en Afrique, avec 37 400 millionnaires, 102 centi-millionnaires et 5 milliardaires, devant l’Égypte avec 15 600 millionnaires, 52 centi-millionnaires et 7 milliardaires.

Le Nigeria occupe le 3è rang avec 8200 HNWI, suivi du Kenya (7200 millionnaires), du Maroc (6800), de l’île Maurice (5100), de l’Algérie (2800), de l’Éthiopie (2700), du Ghana (2700) et de la Namibie (2300).

« Le monde compte actuellement 54 milliardaires nés en Afrique, mais seuls 21 d’entre eux vivent encore sur le continent. La plupart d’entre eux se sont installés au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie et aux Émirats arabes unis. Un nombre important d’entre eux se sont également installés en France, en Suisse, à Monaco, au Portugal, au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Israël », fait remarquer Andrew Amoils, responsable de la recherche chez New World Wealth cité par l’agence Ecofin.

Facebook
Twitter