Le pain est indisponible dans certaines boulangeries : la crise au four et au moulin !? - Maghreb Emergent

Le pain est indisponible dans certaines boulangeries : la crise au four et au moulin !?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

L’Algérie demeure, au côté de l’Egypte, l’un des plus gros consommateurs de pain dans le monde, selon les statistiques de la FAO.

Plusieurs perturbations dans la disponibilité du pain chez les boulangers ont été enregistrées depuis quelques jours, au niveau de plusieurs localités des wilayas de Tipasa et Alger.

Les rumeurs sur nouvelle crise qui touche un produit alimentaire de base ne cesse de se répandre. Désormais, elles s’accompagnent des image montrant les files d’attente devant l’entrée des boulangeries, qui annoncent la rupture du stock beaucoup plutôt qu’à leur habitude. D’autres ont toit simplement choisi de baisser leur rideau en cette deuxième partie du mois d’août.

Mais quelles sont les réelles causes de ces perturbations dans la production du pain ? En premier lieu, les boulangers, représentés par leur commission nationale, pointe du doigt la hausse des prix qui a touché la farine. En effet, qui ont atteint les 750 DA le sac de 25Kg, chez certains distributeurs et minotiers à Blida. Une situation qui dure depuis quelques semaines malgré les démentis du ministère du Commerce, qui balaie d’un revers de la main les informations sur un début de pénurie de cette matière.

Du côté de la Fédération nationale des boulangers, l’on évoque une baisse de la production depuis le début du mois en cours, à 41 millions de baguettes, alors que le niveau requis s’élève à environ 72 millions de baguettes par jour. Selon la même source, celle-ci serait principalement due au même problème, en sus de celui des départ en congés annuels, en ces temps de grandes chaleurs notamment.

L’autre problème qui se pose aux boulangers n’est pas nouveau et concerne le paramètre du prix du pain, fixé à 10 DA. Pour rappel, les artisans et leurs représentants ont, à plusieurs reprises, appelé à la majoration du prix de la baguette de 50% voire de 100%. Selon eux, cette démarche est inéluctable si l’on veut soutenir cette activité agroalimentaire névralgique.

Selon l’Association de Protection et Orientation du Consommateur et son Environnement (APOCE), des contacts ont été pris avec le directeur du Commerce à Tipasa, afin qu’un accord soit trouvé avec le minotier phare de la région, Sim, visant à garantir l’accès à la farine pour toutes les boulangeries de la wilaya. d’autre part, l’APOCE met également en garde contre l’inflation que connaissent actuellement les prix de la levure de boulanger, dont les prix auraient doublé, passant de 2200 DA à 4500 DA, a t-on indiqué.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter