M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

L’institut Pasteur d’Algérie reçoit les premiers lots de vaccins anti-grippal

Par Salim Benalia
octobre 25, 2020
L’institut Pasteur d’Algérie reçoit les premiers lots de vaccins anti-grippal

Sur fond de pandémie de Coronavirus, les autorités sanitaires algériennes préparent la campagne de vaccination contre la grippe, prévue pour la période hivernale.

Les premiers lots de vaccins anti-grippal sont, en effet, au niveau de l’Institut Pasteur d’Algérie, dont le Directeur Général, Fawzi Derrar, annonce la réception d’un premier lot de vaccins, en prévision du démarrage de la campagne de vaccination et pour laquelle 1 800 000 (un millions huit cent mille) doses ont été commandées.

Fawzi Derrar qui s’est exprimé sur les ondes de la Radio nationale Alger Chaîne 3, a rappelé par ailleurs que le Covid-19 constitue encore un grand péril et qu’il est impératif d’observer les règles de protection fondamentales que sont la distanciation physique et le port du masque. « Le moindre relâchement peut coûter très cher ! », a-t-il poursuivi en je réjouissant, néanmoins, de constater que les laboratoires privés sont nombreux à réaliser les tests PCR.
"Le dépistage du Covid-19 par la technique de biologie moléculaire est pratiqué de manière routinière dans les laboratoires algériens. Notamment au niveau de la wilaya d’Alger", a fait savoir Fawzi Derrar qui a ajouté qu’un laboratoire privé effectue jusqu’à six cent prélèvement par jour « Ce qui est énorme, en dehors des structures publiques ! » A-t-il commenté, tout en signalant que 220 000 cas de PCR ont été réalisés à travers le territoire national la semaine dernière. Ce chiffre sera revu à la hausse grâce au concours des laboratoires privés, a signifié le même intervenant qui a ainsi annoncé l’élargissement des testes PCR.

Fawzi Derrar a également annoncé la réception de tests antigènes, lesquels seront soumis à une homologation. « Ces tests sont d’une grande sensibilité et permettent de palier au manque de tests PCR. » A-t-il dit. Fawzi Derrar a enfin annoncé la publication prochaine d’une enquête épidémiologique sur l’évolution du virus en Algérie.