M A G H R E B

E M E R G E N T

Actualités

L’UE mise sur le gazoduc transsaharien pour diversifier son approvisionnement énergétique

Par Maghreb Émergent
juillet 1, 2024
L’UE mise sur le gazoduc transsaharien pour diversifier son approvisionnement énergétique

Dans un contexte énergétique en constante évolution, l'Union européenne (UE) cherche activement à diversifier ses sources d'approvisionnement en gaz naturel. Le projet de gazoduc transsaharien, reliant le Nigeria à l'Algérie via le Niger, suscite un vif intérêt de la part des autorités européennes, qui y voient une opportunité stratégique pour renforcer leur sécurité énergétique.

Le commissaire européen à l'énergie, Andris Piebalgs, a exprimé un intérêt marqué pour ce projet ambitieux. Cette infrastructure, d'une longueur de 4.300 kilomètres, pourrait acheminer jusqu'à 20 milliards de mètres cubes de gaz par an vers l'Europe d'ici 2025. « Le développement d'un projet transsaharien [...] qui pourrait arriver en Europe d'ici 2025 et augmenter la sécurité d'approvisionnement du Nigeria lui-même et des pays qu'il traverse en fait un projet très intéressant pour le Nigeria et l'Europe », a déclaré M. Piebalgs.

Le Nigeria, détenteur des septièmes plus grandes réserves de gaz prouvées au monde, apparaît comme un partenaire de choix pour l'UE. Actuellement, le gaz nigérian est exporté vers l'Europe sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL). La construction d'un gazoduc permettrait non seulement d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement, mais aussi de stimuler le développement économique des régions de transit en Afrique.

Cependant, l'UE n'est pas seule à convoiter les ressources énergétiques nigérianes. Le géant gazier russe Gazprom a récemment signé un accord d'exploration pétrolière et gazière dans le pays, visant notamment le marché nord-américain pour ses exportations de GNL. Cette concurrence illustre l'importance stratégique croissante du Nigeria sur l'échiquier énergétique mondial.

Le projet de gazoduc transsaharien s'inscrit dans une stratégie plus large de l'UE visant à diversifier ses sources d'approvisionnement énergétique. Cette approche, basée sur le concept de « sécurité énergétique », vise à réduire la vulnérabilité de l'UE face aux aléas géopolitiques et aux potentielles ruptures d'approvisionnement.

En termes économiques, ce projet pourrait avoir des répercussions significatives sur le marché énergétique européen. En augmentant l'offre de gaz naturel, il pourrait contribuer à stabiliser les prix et à renforcer la compétitivité des entreprises européennes. De plus, il pourrait stimuler les investissements dans les infrastructures énergétiques en Afrique, favorisant ainsi le développement économique régional.

Néanmoins, la concrétisation de ce projet ambitieux reste soumise à de nombreux défis, tant techniques que financiers et politiques. La stabilité politique dans la région du Sahel et la coordination entre les différents acteurs impliqués seront des facteurs déterminants pour la réussite de cette initiative.

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités

Algérie Ferries face à une nouvelle crise : reports de traversées et panne technique

En pleine saison estivale, Algérie Ferries se trouve une fois de plus confrontée à des défis logistiques majeurs. La compagnie nationale de transport maritime a annoncé ce jeudi 18 juillet… Lire Plus

Actualités Entreprise

Entrepreneuriat : augmentation significative du nombre d’auto-entrepreneurs en Algérie

Le nouveau mécanisme installé dernièrement par le ministère chargé des startups, concernant l’auto-entrepreneuriat a connu un grand engouement parmi les jeunes entrepreneurs porteurs de projets. Le ministre de l’Économie de… Lire Plus

Actualités Finances

Financement bancaire en Algérie : Une hausse de 1000 milliards de DA en 2023

Le secteur bancaire affiche une croissance notable, avec une augmentation des crédits alloués à l’économie nationale de 1000 milliards de DA entre 2022 et 2023. Cette progression, qui atteint 8%… Lire Plus

Actualités

Bejaia : réception de trois pipelines pour la station de dessalement de Tighremet

La station de dessalement de Tghremet dans la wilaya de Bejaia a réceptionné le 14 juillet, trois pipelines. ‘’Dans le cadre de son engagement à soutenir les projets d’État, l’Entreprise… Lire Plus

Actualités

Le CEREFE et l’ONA s’allient pour une gestion énergétique optimale des eaux usées

Le Commissariat aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique (CEREFE) et l’Office National de l’Assainissement (ONA) ont franchi une étape importante dans la transition énergétique du secteur hydraulique algérien. Mercredi… Lire Plus