Maroc: M6 revendique la ''marocanité'' du Sahara Occidental et veut investir davantage en Afrique - Maghreb Emergent

Maroc: M6 revendique la ”marocanité” du Sahara Occidental et veut investir davantage en Afrique

Facebook
Twitter

                                

La journée anniversaire du 20 août 1953, qui rappelle la déportation ce jour là à Madagascar du sultan Mohammed V après sa destitution par les autorités françaises (le souverain ne rentra que le 16 novembre 1955), a été marquée par un discours de M6 résolument tourné vers l’Afrique. Et la ”marocanité” du Sahara Occidental.

 

Dérogeant à ses habitudes, M6 ne s’est pas trop étalé sur la situation interne du pays, mais a défendu le nouveau redéploiement du Maroc vers l’Afrique. Dorénavant, la politique africaine du Maroc ”s’articule également autour de la promotion des intérêts communs par la mise en place de partenariats solidaires gagnant-gagnant.”

Il citera à ce propos les projets économiques mis en place avec certains pays africains, dont le Nigeria, le Sénégal, l’Ethiopie ou la Côte d’Ivoire. Il a notamment évoqué les ”mégaprojets de développement (…) comme le gazoduc atlantique Nigeria-Maroc”, ou ”la construction de complexes de production d’engrais en Ethiopie et au Nigéria.”

”Cette politique, poursuit-il, a été couronnée par le renforcement de nos partenariats économiques, le retour du Maroc à l’Union Africaine et l’Accord de principe donné pour l’adhésion de notre pays au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.”

Le Maroc avait fait son retour à l’UA en janvier dernier, et obtenu un accord de principe pour son adhésion à la CEDEAO le 5 juin dernier.
Pour autant, M6 explique que ce retour à l’organisation africaine n’est pas un objectif en soi. ”Quiconque considère que le retour à l’Union Africaine a été la seule et unique motivation derrière tout ce que nous avons entrepris jusqu’à présent, montre par là qu’il ne Me connaît pas vraiment.” A qui s’adresse t-il ?

Critiques contre le front intérieur?
Pour tout ceux, qui s’interrogeaient également sur les projets lancés à coup de milliards de dollars par le roi en Afrique, il a cette réponse: ”quant à ceux qui, bien qu’au fait de la vérité, s’ingénient néanmoins à colporter nombre de mystifications, notamment que le Maroc débourserait des sommes considérables en Afrique, au lieu de les allouer aux Marocains, il est clair que ce n’est pas l’intérêt du pays qui les guide.” Le roi du Maroc précise cependant que ”l’orientation du Maroc vers l’Afrique ne changera rien à nos positions et ne se fera pas au détriment des priorités nationales.”

Sahara Occidental, l’autonomie réaffirmée

Sur le Sahara Occidental, il confirme d’abord que le Maroc reste accroché à sa position de puissance occupante, ensuite confirme que la seule option de règlement de ce conflit reste la proposition d’autonomie pour le Sahara Occidental. ”Cette approche ferme et claire a permis de remettre le processus de règlement onusien sur la bonne voie”, lance t-il, avant de fustiger ceux qui veulent ”dévier” le processus de règlement au Sahara Occidental ”vers un horizon inconnu”.

Dans son discours, M6 a ainsi rappelé que l”’Initiative d’autonomie marocaine” est ”perçue comme un cadre de négociation valable” par l’ONU. Les négociations indirectes entre le Maroc et le Front Polisario sur l’avenir de ce territoire avaient été suspendues en 2012.

Trois propositions étaient sur la table des négociations: une autonomie du Sahara Occidental sous tutelle du Maroc, l’intégration pure et simple au Maroc et un référendum d’autodétermination, supervisé par l’ONU à travers la MINURSO (mission des Nations-Unies pour un référendum au Sahara Occidental). Le SG de l’ONU Antonio Gutrerres a désigné la semaine dernière son nouvel envoyé personnel pour ce territoire, l’ancien président Allemand Horst Koehler, qui remplace l’Américain Christopher Ross, démissionnaire.

 

 

 

Facebook
Twitter