Ouverture du capital du CPA : l'opération portera sur une part de 100 milliards de DA - Maghreb Emergent

Ouverture du capital du CPA : l’opération portera sur une part de 100 milliards de DA

Facebook
Twitter

L’opération d’ouverture du capital du Crédit populaire d’Algérie (CPA), portera sur un montant d’environ 100 milliards de DA, soit 30% du capital de la banque publique, a indiqué, samedi, son directeur général M. Ali Kadri.

S’exprimant en marge des travaux de la rencontre annuelle de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations en Bourse , le DG du CPA a révélé que ses services sont sur le point d’ouvrir le capital du CPA, prévue en janvier 2024. Il a ajouté que son établissement devra clôturer l’année 2023 avec “une reprise sensible de l’activité de financement”.

Plus dans le détail, le premier responsable de la banque publique a expliqué que le processus d’ouverture sera entamé par une réunion du Conseil de participations de l’Etat CPE, “à l’issue de laquelle il donnera son feu vert à cette opération”, qui concernera ensuite, rappelle-t-on, la banque de développement local (BDL).

Cette étape, ajoute le même responsable, permettra de fixer “les caractéristiques de l’opération, le montant et le prix de cession”.

S’en suivra la convocation, par le Conseil d’administration du CPA, de l’assemblée générale (AG) de la banque, et qui publiera les résultats d’ouverture du capital, puis la banque déposera son dossier de demande d’ouverture du capital auprès de la Cosob qui donnera ensuite son visa, explique le responsable.

Le BTPH et l’industrie agroalimentaire ont boosté l’activité de la banque

A ce stade,  poursuit M. Kadri, la banque, qui a fait l’objet d’une étude d’évaluation, élaborée par un cabinet conseil international, lancera une campagne d’information financière qui “permettra aux investisseurs d’avoir toutes les informations nécessaires aussi bien sur la banque que sur l’opération d’ouverture du capital elle-même”.

Interrogé, par ailleurs, sur les prévisions de clôture de la banque pour 2023, M. Kadri a assuré que le CPA a confirmé sa reprise en termes de financement de divers secteurs, soulignant prévoir une année “2024 plus prospère” dans le sillage de la dynamique économique que connaît le pays.

Sur le plan financier, le PDG s’attend à “une bonne année en 2023 aussi comme l’année précédente”, relevant d’autre part que les secteurs du BTPH, les services et l’industrie agroalimentaire ont tiré l’activité de la banque durant l’année qui s’achève. Les pouvoirs publics misent sur l’ouverture du capital du CPA et de la BDL, dans le cadre d’une démarche de modernisation du secteur bancaire, en vue de stimuler l’investissement et le marché de l’emploi.

“Ces deux établissements devant s’ériger en modèles pour les institutions financières en matière de prestations de qualité supérieure et d’efficacité”, avait souligné, récemment, le Président Tebboune, soulignant que l’année 2024 sera l’année d’une réforme bancaire profonde.

Facebook
Twitter