M A G H R E B

E M E R G E N T

Maghreb

Rassemblement du mouvement Barakat au centre d’Alger : le retour d’Ouyahia dénoncé

Par Yacine Temlali
mars 27, 2014
Rassemblement du mouvement Barakat au centre d’Alger : le retour d’Ouyahia dénoncé

[caption id="attachment_1776" align="alignnone" width=""]La manifestation de Barakat au centre d’Alger le 6 mars dernier.[/caption]

La manifestation a eu lieu devant l’université d’Alger, place Audin. Elle a rassemblé quelques dizaines de personnes et s’est déroulée sans incident majeur. Barakat devrait faire part à l’opposition, dès la semaine prochaine, d’une initiative politique.

 

 

Barakat, un collectif opposé à la candidature de M. Bouteflika à un 4e mandant, a organisé aujourd’hui un rassemblement devant l'Université d'Alger 1, place Maurice Audin. Les manifestants ont crié des slogans hostiles au « système » ("On en a marre de ce pouvoir !", "Pouvoir assassin !", "khamssine sna barakat", 50 ans, ça suffit !) ; ils s'en sont particulièrement pris au nouveau directeur de cabinet du président, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia : "Ouyahia rahou wella, el djzair raha tekhla! (Ouyahia est de retour, l'Algérie va vers le chaos!)".

La mobilisation a été faible, à l'image des précédents rassemblements où les manifestants n'ont jamais dépassé la centaine. Le rassemblement s'est déroulé sans incident majeur. Quelques manifestants ont voulu forcer le cordon de sécurité pour occuper le trottoir d'en face mais, ils ont été vite contenus par la police.

 

De nouveaux soutiens à Barakat

 

Il y a lieu de signaler l'absence de figures du mouvement comme Ghoul Hafnaoui, Mehdi Bsikri et Amira Bouraoui. De nouvelles figures ont, en revanche, fait leur apparition pour la première fois dans les manifestations de Barakat, à l’image de l'universitaire Fodil Boumala et de l'ancien leader d'El Islah (islamiste), Hamlaoui Akkouchi.

"A observer sociologiquement ce mouvement, on peut dire qu'il y a une profonde remise en cause de la relation de la société avec le pouvoir. C'est plutôt le pouvoir qui se radicalise face à une société qui appelle à l'ouverture des canaux de communication, qui cherche le dialogue", a fait observer Fodil Boumala. Quant à Hamlaoui Akkouchi, il a déclaré : "Je suis ici à titre personnel. Je peux dire de ce mouvement Barakat qu'il est le noyau d'un nouveau départ dans la lutte contre ce système qui entretient une démocratie de façade à travers une poignée de personnes n'ayant pour principe que le pillage des deniers publics. Une clique qui fait chanter le peuple en brandissant l'épouvantail de l'instabilité. Pourquoi veulent-ils reconduite un handicapé? ".

 

Une initiative politique de Barakat annoncée

 

Le journaliste et écrivain, Mustapha Benfodil, une des figures de Barakat, a indiqué, en marge de ce rassemblement, que le mouvement était porteur d'une initiative dont il devrait communiquer le contenu dès la semaine prochaine : "Nous allons nous déployer dans le champ politique en association avec les parti politiques, des associations et autres personnalités publiques. Nous avons leur faire part de nos suggestions et discuter avec eux de l'avenir de la démocratie. Le mouvement est constitué de jeunes. C'est notre force. " Et d’ajouter : " Que cela soit 20 ou 200. Nous nous inscrivons dans l'après-17 avril. Nous militons pour qu'on nous associe dans le processus vers le nouveau consensus. Si on arrive ainsi à se mettre d'accord sur un minimum constitutionnel, on aura jeté les base d'une nouvelle République."

 

ARTICLES SIMILAIRES

Actualités Maghreb

Tunisie : le Secrétaire général d’Ennahdha arrêté

En Tunisie, le secrétaire général d’Ennahdha, Ajmi Lourimi, a été arrêté dans la soirée du samedi 13 juillet 2024. Le parti a rendu public un communiqué pour dénoncer cette arrestation qui… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : le candidat à la présidentielle Abdellatif Mekki assigné à résidence

En Tunisie, le candidat à l’élection présidentielle, ancien cadre d’Ennahdha et ex-ministre de la Santé, Abdellatif El Mekki, a été assigné à résidence. Le juge d’instruction a prononcé plusieurs interdictions… Lire Plus

Actualités Maghreb

Maroc : après plus de 200 jours de boycott, les étudiants en médecine annoncent une « semaine de colère »

Au Maroc, le Comité national des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie (CNEMEP), a annoncé une « semaine de colère » du 7 au 16 juillet, marquée par plusieurs… Lire Plus

Maghreb

L’amulette et le divan. L’épineuse prise en charge des traumatismes en Algérie

Le système de santé mentale algérien est sous tension et semble figé dans le passé, manquant de l’élan nécessaire pour répondre aux besoins d’une société en transformation et dont les… Lire Plus

Actualités Maghreb

Tunisie : augmentation du taux d’inflation et risques sur le pouvoir d’achat

L’inflation en Tunisie a connu une légère augmentation en juin, atteignant 7,3% contre 7,2% le mois d’avant, selon les données de l’Institut national de la statistique (INS). Cette hausse est… Lire Plus