Rencontre Gouvernement-Walis 2021 : de quoi parleront ils ? - Maghreb Emergent

Rencontre Gouvernement-Walis 2021 : de quoi parleront ils ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La rencontre Gouvernement-walis se tiendra les 25 et 26 septembre 2021, au palais des Nations du Club des Pins (Alger), sous le thème « Relance économique, équilibre régional, justice sociale ».

cette rencontre qui durera deux jours verra la participation des membres du gouvernement, des walis de la République, des représentants des deux chambres du Parlement, des cadres centraux des différents secteurs ministériels, des entreprises et des instances publiques ainsi que des experts et des spécialistes, précise un communiqué ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

les participants se pencheront sur « l’évaluation de l’état d’application des instructions données par le président de la République durant les précédentes rencontres », « l’examen des voies et moyens de relancer une nouvelle dynamique dans le processus du développement local notamment les axes liés à l’adaptation des programmes du développement local et ceux du développement régional équilibré » et « les modalités et outils de relance de l’investissement et de gestion des crises au niveau local » ainsi que « la réformes des méthodes de gestion des services publics », a-t-on souligné.

A l’heure où le pays fait face à de nombreux défis socio-économiques et politiques, cette rencontre « a notamment pour objectif l’évaluation des politiques du développement socio-économique local, en se penchant sur les résultats atteints et en analysant les contraintes rencontrées, mais aussi de façon plus prospective sur les enseignements à tirer et les moyens d’accélérer les mutations pour répondre efficacement aux besoins de la population et mettre les jalons d’un développement local rénové », expliquent des sources officielles

Elle viserait également « à réfléchir à une nouvelle approche en matière de développement local qui doit ouvrir des perspectives pour la mise en place d’un nouveau cadre de conception, de concertation, d’exécution, de suivi et d’évaluation des programmes locaux de développement. »

Parmi les axes principaux sur lesquels s’articulera cette rencontre, l’on cite la valorisation ressources humaines, naturelles et patrimoniales locales, de soutenir les activités économiques productives, en vue « d’atténuer les écarts de développement entre les wilayas et même entre les collectivités et localités au sein du même territoire, de promouvoir les activités économiques adaptées aux territoires et également de promouvoir l’emploi et les activités créatrices de richesse. »

Par ailleurs, « l’amélioration de l’efficacité des programmes et dispositifs  sociaux, afin de garantir la stabilité sociale, d’assurer l’équité dans l’accès aux services et prestations de base (assainissement, AEP, électricité, gaz,  télécommunications, santé, éducation, formation, transport, sports,  loisirs…)

Selon le gouvernement, le grand défi est de « lutter contre la pauvreté, l’exclusion  et les inégalités sociales et spatiales et de soutenir les catégories vulnérablese, une action qui selon lui, « permettra d’accompagner les transformations attendues au niveau des territoires pour faire émerger une dynamique territoriale basée sur un développement intrinsèque notamment au niveau des dix wilayas nouvellement créés. »

D’autre part, les participants à cette rencontre aborderont la question relative à l’adoption d’un plan pour lutter contre les catastrophes majeures (naturelles notamment), afin secourir les victimes induites dans les plus brefs délais, réaliser les évaluations des dégâts occasionnés et à préparer la phase de relèvement et du retour en mieux à la situation normale.

Ce plan consistera à veiller à assurer la continuité et l’accès aux services publics de base (eau, électricité, gaz, circulation, scolarité, approvisionnement ) et de définir une stratégie de réponse (prendre en charge la crise, séparation des fonctions, pour combattre la confusion, maîtrise de l’information interne,  appui aux unités exposées).

A noter que les travaux de cette rencontre devraient être sanctionnés par « des recommandations pratiques » à même de constituer « une feuille de route pour la prochaine période » et ce dans le but de « poursuivre la concrétisation des engagements inscrits dans le programmes du président de la République ».

Avec APS

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter