Sommet italo-africain de Rome : quel rôle pourrait jouer l'Algérie ? - Maghreb Emergent

Sommet italo-africain de Rome : quel rôle pourrait jouer l’Algérie ?

Attaf Meloni sommet italo-africain 2024
Facebook
Twitter

Plus de 25 dirigeants de pays africains se réunissent à Rome ce lundi pour une Conférence Italo-africaine qui devrait aboutir à des accords dans plusieurs domaines, notamment l’énergie et les migrations.

Sont également attendus, à ce Sommet, des représentants des agences des Nations unies, de la Banque mondiale, de l’Union africaine, ainsi que d’institutions économiques telles que le Fonds monétaire international (FMI).

Cette Conférence revêt une importance particulière avec le lancement du « plan Mattei ». Portant le nom du fondateur de l’ENI, Erico Mattei, ce plan vise à établir un nouveau partenariat entre l’Italie et les pays africains.

La Première ministre italienne, Georgia Meloni, va tenter de convaincre les dirigeants africains de son approche « d’égal à égal » et dévoilera des accords énergétiques en échange d’une coopération en matière de migrations. L’Italie ambitionne de devenir le principal partenaire européen de l’Afrique en matière d’approvisionnement en énergie et d’investissement.

L’Algérie présentera sa vision

L’Algérie sera représentée par le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf. Ce dernier devra « présenter la vision de l’Algérie et ses efforts en tant que partenaire fiable contribuant de manière concrète et efficace au traitement des défis et problématiques posés dans ce contexte », indique un communiqué du ministère.

La participation de l’Algérie à ce sommet « vise à affirmer la nécessité de placer les besoins et les aspirations des pays africains au centre des préoccupations du partenariat Afrique-Italie, en sus de proposer des projets concrets susceptibles de soutenir le développement socio-économique des espaces sahélo-saharien et euro-méditerranéen”, ajoute le même communiqué.

Facebook
Twitter